Vous-êtes ici: AccueilPaysInformations générales sur le

Informations générales 

Situation:

 Afrique centrale, bordé par la baie du Biafra, entre la Guinée équatoriale et le Nigeria

Coordonées géographiques: 

6 00 N, 12 00 E

Continent

Afrique

Superficie

Total: 475,440 km2

Terre: 472,710 km2

Eau: 2,730 km2

Frontières:

Total: 4,591 km

Pays frontaliers : République centrafricaine 797 km, Tchad 1 094 km, République du Congo 523 km, Guinée équatoriale 189 km, Gabon 298 km, Nigeria 1 690 km

Littoral:

402 km

Zones maritimes:

Eaux territoriales: 12 nm

zone contiguë: 24 nm

Climat:

varie selon le terrain:  de tropical le long de la côte à semi-aride et chaud dans le nord

Terrain:

divers: plaine côtière au sud-ouest, plateau disséqué au centre, montagnes à l'ouest, plaines au nord

Niveau:

point le plus bas : Océan Atlantique 0 m

point culminant : Fako 4 095 m (sur le Mont Cameroun)

Ressources naturelles:

pétrole, bauxite, minerai de fer, bois , hydroélectricité

Terre utilisée:

terres arables : 13,04

cultures permanentes : 2,94

autre : 84.01% (2011)

Terres irriguées:

256.5 km2 (2003)

Ressources en eau renouvelables totales :

285.5 km3 (2011)

Prélèvement d'eau douce (domestique/industriel/agricole):

Total: 0.97 km3/an (23%/10%/68%)

per capita: 58.9 m3/an(2005)

Risques naturels:

activité volcanique avec des rejets périodiques de gaz toxiques des volcans du lac Nyos et du lac Monoun

volcanisme : Le mont Cameroun (4 095 m d'altitude), dont la dernière éruption remonte à 2000, est le volcan le plus actif d'Afrique de l'Ouest ; les lacs du champ volcanique Oku ont parfois libéré des niveaux mortels de gaz, tuant quelque 1 700 personnes en 1986.

Environnement - défis permanents:

les maladies d'origine hydrique sont répandues ; la déforestation ; le surpâturage ; la désertification ; le braconnage ; la surpêche

Environnement - accords internationaux:

Partie prenante à: Biodiversité, Changements climatiques, Changements climatiques, Protocole Kyoto sur les changements climatiques, Désertification, Espèces menacées d'extinction, Déchets dangereux, Droit de la mer, Protection de la couche d'ozone, Bois tropicaux 83, Bois tropicaux 94, Zones humides, Chasse à la baleine

Géographie :

Parfois appelée la charnière de l'Afrique ; dans tout le pays, il y a des sources thermales et des signes d'activité volcanique actuelle ou passée ; le Mont Cameroun, la plus haute montagne de l'Afrique occidentale subsaharienne, est un volcan en activité.

Nationalité:

nom : Camerounais(s)

adjectif : Camerounais

Groupes ethniques:

Bantous équatoriaux 19%, Kirdi 11%, Peuls 10%, Bantous du Nord-Ouest 8%, Nigritiques de l'Est 7%, autres Africains 13%, non-Africains moins de 1%.

Langues:

24 grands groupes linguistiques africains, anglais (officiel), français (officiel)

Religions:

croyances indigènes 40%, chrétiennes 40%, musulmanes 20%, chrétiennes 40%, musulmanes 20%.

Population:

23 130 708 (juillet 2014 est.)

Note : les estimations pour ce pays tiennent explicitement compte des effets de la surmortalité due au sida, ce qui peut se traduire par une espérance de vie plus faible, une mortalité infantile plus élevée, des taux de mortalité plus élevés, des taux de croissance démographique plus faibles et des changements dans la répartition de la population par âge et par sexe qui seraient autrement attendus.

Structure par âge:

0-14 ans : 42,9 % (hommes 5 001 984/femmes 4 927 122)

15-24 ans : 19,6 % (hommes 2 286 244/femmes 2 2 257 231)

25-54 ans : 30,4 % (hommes 3 529 203/femmes 3 491 125)

55-64 ans : 3,1% (hommes 445,181/femmes 468,388)

65 ans et plus : 3,4 % (hommes 337 490/femmes 386 740) (estimation 2014)

Ratios de dépendance:

Taux de dépendance total : 85,8 %.

Taux de dépendance des jeunes : 79,8 %.

Taux de dépendance des personnes âgées : 6 %.

Ratio de soutien potentiel : 16,7 (2013)

Âge médian:

Total : 18,3 ans

Garçon : 18,2 ans

Une femme : 18,4 ans (estimation 2014)

Taux de croissance de la population:

2.6% (2014)

Taux de natalité:

36,58 naissances/1 000 habitants (2014 est.)

Taux de mortalité:

10,4 décès/1 000 habitants (estimation 2014)

Taux de migration net:

-0,15 migrant(s)/1 000 population (estimation 2014)

Urbanisation:

la population urbaine : 52,1 % de la population totale (2011)

Taux d'urbanisation: 3,23 % de variation annuelle (2010-15 est.)

Principales zones urbaines - population 

YAOUNDE (capital) 2,432 millions ; Douala 2,053 millions (2011)

Ratio des sexes:

 

à la naissance : 1,03 homme/femme

0-14 ans : 1,02 homme(s)/femme(s)

15-24 ans : 1,01 homme/femme

25-54 ans : 1,01 homme/femme

55-64 ans : 1,01 homme/femme

65 ans et plus : 0,84 homme(s)/femme(s)

Population totale : 1,01 homme/femme (estimation 2014)

Âge moyen de la mère à la première naissance:

19.7

note : âge médian à la première naissance chez les femmes de 25 à 29 ans (estimation 2011)

Taux de mortalité maternelle:

690 décès/100 000 naissances vivantes (2010)

comparaison des pays par rapport au monde : 10

Taux de mortalité infantile:

total : 55,1 décès/1 000 naissances vivantes

comparaison des pays par rapport au monde : 31

Hommes : 58,78 décès/1 000 naissances vivantes

Femme : 51,31 décès/1 000 naissances vivantes (estimation 2014)

Espérance de vie:

population totale : 57,35 ans

comparaison des pays par rapport au monde : 202

Un homme : 56,09 ans

Une femme : 58.65 ans (2014 est.)

Indice synthétique de fécondité:

4,82 enfants nés/femmes (2014 est.)

 

Taux d'utilisation des contraceptifs:

23.4% (2011)

Dépenses de santé:

5.2% du PIB (2011)

Densité des médecins:

0,08 médecin pour 1 000 habitants (2009)

Densité des lits d'hôpitaux:

1,3 lits/1 000 habitants (2010)

Source d'eau potable:

améliorée :

urbaine : 94,9 % de la population

rurale : 52,1 % de la population

total : 74,4 % de la population

non amélioré :

urbaine : 5,1 % de la population

rurale : 47,9 % de la population

total : 25,6 % de la population (estimation 2011)

Accès aux installations sanitaires:

améliorée :

urbaine : 58,3 % de la population

rurale : 36,4 % de la population

total : 47,8 % de la population

non amélioré :

urbaine : 41,7 % de la population

rurale : 63,6 % de la population

total : 52,2 % de la population (estimation 2011)

 VIH/SIDA - taux de prévalence chez les adultes:

4,5 % (est. 2012)

comparaison des pays par rapport au monde : 15

VIH/SIDA - personnes vivant avec le VIH/SIDA:

600 500 (2012 est.)

comparaison des pays par rapport au monde : 16

VIH/SIDA - décès:

34,600 (2012 est.)

Principales maladies infectieuses:

degré de risque : très élevé

maladies d'origine alimentaire ou hydrique : diarrhée bactérienne et protozoaire, hépatite A et fièvre typhoïde

maladies à transmission vectorielle : paludisme, dengue et fièvre jaune

maladie de contact avec l'eau : schistosomiase

maladie respiratoire : méningite à méningocoques

maladie animale de contact : rage (2013)

Obésité - taux de prévalence chez les adultes:

10.3% (2008)

Pouvoir exécutif :

chef d'État : Président Paul BIYA (depuis le 6 novembre 1982)

chef du gouvernement : Premier ministre Philemon YANG (depuis le 30 juin 2009)

armoire : Cabinet nommé par le président sur proposition du premier ministre

(Pour plus d'informations, visitez le site Web des leaders mondiaux)

élections : président élu au suffrage populaire pour un mandat de sept ans (sans limitation de mandat par l'amendement constitutionnel de 2008) ; dernière élection le 9 octobre 2011 (la prochaine aura lieu en octobre 2018) ; premier ministre nommé par le président

Pouvoir législatif :

législature bicamérale composée d'une chambre haute ou d'un Sénat (100 sièges ; 70 élus au suffrage indirect par les conseils municipaux, 30 nommés par le Président) et d'une Assemblée nationale ou assemblée nationale (180 sièges ; les membres sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans) ; le président peut prolonger ou raccourcir le mandat du parlement ; un Sénat a été désigné en 1996 par amendement constitutionnel mais n'a été convoqué qu'après un décret présidentiel en 2013

 

Pouvoir judiciaire :

juridiction(s) supérieure(s) : Cour suprême du Cameroun (composée de 9 juges titulaires et de 6 juges suppléants et organisée en chambres judiciaires, administratives et d'audit) ; Conseil constitutionnel (composé de 11 membres)

la sélection des juges et la durée de leur mandat : Les juges de la Cour suprême nommés par le Président sur avis du Conseil supérieur de la magistrature du Cameroun (organe présidé par le Président et composé du Ministre de la justice, de magistrats choisis et de représentants de l'Assemblée nationale) ; les juges nommés par le Président pour un mandat de neuf ans ; les membres du Conseil constitutionnel nommés par le Président

les tribunaux subordonnés : Cour parlementaire de justice (compétence limitée aux affaires impliquant le président et le premier ministre) ; cours d'appel et de première instance ; cours de circuit et de magistrats

Description du drapeau :

trois bandes verticales égales de vert, rouge et jaune, avec une étoile jaune à cinq branches centrée sur la bande rouge ; le tricolore vertical rappelle le drapeau de la France ; le rouge symbolise l'unité, le jaune le soleil, le bonheur et les savanes dans le nord, l'espoir vert et les forêts dans le sud ; on appelle l'étoile "étoile de l'unité".

note : utilise les couleurs panafricaines populaires de l'Ethiopie


 Economie - vue d'ensemble :

En raison de ses modestes ressources pétrolières et de ses conditions agricoles favorables, le Cameroun possède l'une des économies de matières premières les mieux dotées en Afrique subsaharienne. Pourtant, elle est confrontée à de nombreux problèmes graves auxquels sont confrontés d'autres pays sous-développés, tels que la stagnation du revenu par habitant, une répartition relativement inéquitable des revenus, une fonction publique très lourde, une corruption endémique et un climat généralement défavorable aux entreprises commerciales.

Depuis 1990, le gouvernement s'est engagé dans divers programmes du FMI et de la Banque mondiale conçus pour stimuler l'investissement des entreprises, accroître l'efficacité de l'agriculture, améliorer le commerce et recapitaliser les banques du pays. Le FMI réclame de nouvelles réformes, notamment une plus grande transparence budgétaire, la privatisation et des programmes de réduction de la pauvreté. Les subventions pour l'électricité, la nourriture et le carburant ont grevé le budget. Le Cameroun a plusieurs grands projets d'infrastructure en construction, dont un port en eau profonde à Kribi et le projet hydroélectrique de Lom Pangar. Elle a également ouvert récemment une centrale électrique alimentée au gaz naturel. Le Cameroun doit attirer davantage d'investissements pour améliorer son infrastructure inadéquate, mais son environnement des affaires est un facteur dissuasif pour les investissements étrangers.

PIB (parité de pouvoir d'achat) :

53,16 milliards de dollars (est. 2013)

comparaison des pays par rapport au monde : 97

50,85 milliards de dollars (estimation 2012)

48,62 milliards de dollars (estimation 2011

Note : les données sont exprimées en dollars américains de 2013.

PIB (taux de change officiel) : 27,88 milliards de dollars (estimation 2013)

PIB - taux de croissance réel :

4,6 % (estimation 2013)

comparaison des pays par rapport au monde : 66

4,6 % (est. 2012)

4,1 % (estimation 2011)

PIB - par habitant (PPA) :

2 400 $ (2013 est.)

comparaison des pays par rapport au monde : 188

2 400 $ (est. 2012)

2 300 $ (estimation 2011)

Note : les données sont exprimées en dollars américains de 2013

Épargne nationale brute :

21,6 % du PIB (estimation 2013)

comparaison des pays par rapport au monde : 70

21 % du PIB (estimation 2012)

19,8 % du PIB (estimation 2011)

PIB - composition, par utilisation finale :

la consommation des ménages : 65.6%

la consommation publique : 16%

investissements en capital fixe : 21,7

l'investissement dans les stocks : 0%

les exportations de biens et de services : 31.7%

les importations de biens et services : -35%

(est. 2013)

PIB - composition, par secteur d'origine :

agriculture : 20,6

industrie : 27,3

services : 52,1 % (est. 2013)

Agriculture - produits :

café, cacao, coton, caoutchouc, bananes, oléagineux, céréales, manioc (manioc) ; bétail ; bois 

Industries :

production et raffinage du pétrole, production d'aluminium, transformation des aliments, biens de consommation légers, textiles, bois d'oeuvre, réparation navale, production et raffinage du pétrole    

Taux de croissance de la production industrielle :

4,1 % (estimation 2013)

comparaison des pays par rapport au monde : 69


 

 

Afrique centrale, bordé par la baie du Biafra, entre la Guinée équatoriale et le Nigeria