Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 01 21Article 431101

General News of Sunday, 21 January 2018

Source: BBC

Guerre Ambazonie: elle fait la prison de Yaoundé à la place du mari

Une femme au Cameroun a déclaré à la BBC Pidgin qu'elle avait été emprisonnée pendant trois mois au lieu de son mari alors que l'armée ne l'avait pas trouvé.

Le 1er octobre, l'armée est venue à la recherche du mari de Delphine Dzelafen. «Alors que j'allais me coucher, j'ai entendu un gros coup à la porte, j'ai cru que la porte allait se briser, je me suis précipitée pour voir, environ 10 militaires», a-t-elle dit.

"Quand j'ai ouvert la porte, ils ont sauté à l'intérieur et ont commencé à chercher, demandant, où est-il, alors qu'ils cherchaient mon mari, Njilah Jones. Ils ont fouillé l'appartement entier, puis m'ont arrêté. "

A LIRE AUSSI
Guerre Ambazonie: Sissiku Tabé appelle à l'aide


Elle a passé la nuit au poste de police de Kumba et le lendemain matin elle a eu les yeux bandés et a été emmenée en prison à Yaoundé.

Sa famille ne savait pas où elle était avant d'être libérée le 5 décembre 2017. L' avocat Agbor Balla Nkongho, fondateur du centre pour les droits de l'homme et la démocratie, documente sur tous les détenus liés à la crise anglophone.

A LIRE AUSSI
Crise anglophone: des militaires tyrannisent les populations et brûlent des maisons


Il a déclaré que la détention injustifiée est de plus en plus courante: "C'est ainsi que de nombreuses personnes se retrouvent en prison dans le cadre de la crise anglophone alors qu'elles n'ont commis aucun crime".

A LIRE AUSSI
Guerre Ambazonie: 10 hommes pour protéger désormais Paul Biya [Vidéo]



A LIRE AUSSI
Les sécessionnistes menacent les échéances électorales de 2018



Les autorités ont réprimé les mois de manifestations au Cameroun où la minorité anglophone a déclaré être victime de discrimination de la part de la majorité francophone.

A LIRE AUSSI
Sérail: crainte d'une révolte au sein de l'armée camerounaise