Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 03 22Article 435738

General News of Thursday, 22 March 2018

Source: cameroon-tribune.cm

Atanga Nji craint des attaques sécessionnistes dans les zones francophones

C’était hier à Bafoussam, après une réunion d’évaluation de la situation sécuritaire de la région entre le nouveau MINAT, les autorités administratives et les responsables des forces de maintien de l’ordre.

«Je tiens à dire que la région de l’Ouest se porte bien. C’est pour cette raison que le chef de l’Etat, Paul Biya, m’a chargé de transmettre ses encouragements aux autorités administratives et aux forces de maintien de l’ordre ». Ainsi s’exprimait hier à Bafoussam, chef-lieu de la région de l’Ouest, le nouveau ministre de l’Administration territoriale (MINAT), Paul Atanga Nji.

LIRE AUSSI:Les confidences du plus riche milliardaire d’Ambazonie à Jeune Afrique

C’était autour de 13h30 à l’entrée des services du gouverneur, à l’issue de la réunion d’évaluation de la situation sécuritaire qu’il venait de présider en présence des autorités administratives conduites par le gouverneur Augustine Awa Fonka, du commandant d’armes de la place et des autres responsables des forces de maintien de l’ordre.

«La région de l’Ouest est à ce jour une grande destination touristique. Cela veut dire qu’il y a le calme et les gens vaquent à leurs occupations. Le chef de l’Etat m’a chargé de dire au gouverneur de maintenir le cap et d’être plus vigilant parce que la région de l’Ouest est située entre les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Le tableau dressé par le gouverneur est satisfaisant », a ajouté le MINAT.

LIRE AUSSI:Paul Biya : ces secrets que les Camerounais nés après 1975 ignorent

Concluant son propos, Paul Atanga Nji a affirmé que « la région est calme, que la campagne électorale en vue des sénatoriales du 25 mars 2018 bat son plein et qu’il est convaincu que ces élections vont se tenir dans la sérénité, le calme et la transparence ».

Le deuxième temps fort de la première visite de travail du MINAT dans la région de l’Ouest a été l’échange qu’il a eu à huis clos dans la grande salle de conférences des services du gouverneur avec les chefs traditionnels de la région. Néanmoins, la presse a été autorisée à un moment donné à entrer dans la salle pour être témoin de la lecture de la motion de soutien et de déférence adressée par les gardiens de la tradition au chef de l’Etat Paul Biya.

LIRE AUSSI: La tête d'un fils de Paul Biya mise à prix [Vidéo]

On retiendra de cette déclaration faite au nom de ses pairs par le chef supérieur des Bahouoc, S.M. Roger Nkamajou, que les dépositaires du pouvoir ancestral dans la région de l’Ouest réaffirment au président de la République leur « total et indéfectible soutien » dans son « combat pour un Cameroun paisible et émergent à l’horizon 2035 ».

Les chefs traditionnels ont ensuite prié le chef de l’Etat à se représenter aux pro- chaines élections présidentielles et ont formulé le vœu que sa campagne pour la future présidentielle soit lancée dans la région de l’Ouest.

Ils ont enfin prié Dieu tout puissant à accorder au président de la République plus de santé et de clairvoyance pour continuer à conduire le bateau du Cameroun vers l’émergence. Le troisième temps fort de la journée de travail du MINAT a été l’audience accordée aux leaders religieux de la région de l’Ouest.

On a noté la présence de l’évêque du diocèse de Bafoussam, Dieudonné Watio, des imams et des pasteurs.