Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 02 11Article 432891

General News of Sunday, 11 February 2018

Source: cameroonweb.com

[Urgent]: trois gendarmes sauvagement tués ce dimanche à Kembong

Le village de Kembong dans la région du Sud-ouest a été théâtre d’une nouvelle attaque ce dimanche matin. Selon les informations rapportées par Le Quatrième Pouvoir, trois gendarmes ont été sauvagement assassinés dans cette localité dans la matinée de ce dimanche.

Les auteurs de ces meurtres n’ont pas encore été formellement identifiés même des sources contactées dans la localité imputent cette nouvelle attaque aux sécessionnistes.

En décembre dernier, quatre militaires camerounais avaient été tués dans les mêmes conditions par un groupe armé se réclamant de l’Ambazonie.

Depuis l’arrestation et l’extradition à Yaoundé de 47 leaders sécessionnistes dont leur président autoproclamé Sisiku Ayuk Tabe, les attaques sécessionnistes ont augmenté en intensité dans les régions anglophones du Cameroun.

Selon certains responsables du mouvement, ces attaques contre les militaires et les civils vont s’intensifier dans les prochains jours jusqu’à la libération de leurs leaders.

« Le seul moyen de libérer nos leaders c’est de mettre le maximum de pression en créant une atmosphère invivable qui va forcer La République du Cameroun à libérer nos frères et sœurs en captivité et libérer l’Ambazonie pour les générations futures », avait indiqué le chef d’état-major de l’Etat virtuel de l’Amabazonie dans une vidéo publiée il y a quelques jours sur les réseaux sociaux.