Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 07 11Article 443204

General News of Wednesday, 11 July 2018

Source: cameroon-info.net

Présidentielle: un membre du RDPC se prononce sur la candidature de Paul Biya

Dans les colonnes du 10 juillet 2018 du quotidien Mutations, Grégoire Owona indique qu’à l’heure actuelle, au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), on ne se demande plus comment se fera la désignation du candidat du parti pour la Présidentielle d’octobre 2018. Serait-ce au cours d’une réunion du bureau politique, d’un congrès extraordinaire ou d’un congrès ordinaire, le SG adjoint du comité central du RDPC se veut clair dans sa réponse. «Nous n’en sommes plus là», déclare-t-il.

LIRE AUSSI: Crise anglophone: le Lt MBAH KOUAMEN Patrick sucombe à ses blessures

Au sujet du décret présidentiel qui porte convocation du corps électoral pour la prochaine Présidentielle, Grégoire Owona affirme que cette action du Chef de l’Etat est venue mettre un terme à toutes les supputations qu’ils ont eues. «Nous nous réjouissons que la Constitution et le Code électoral soient respectés. Le Secrétaire général du Comité central du RDPC, le vice-Premier ministre Jean Nkuété, avait déjà mobilisé nos équipes pour les inscriptions sur les listes électorales et d’autres actions sur le terrain, en particulier les séminaires de renforcement des capacités. Il va certainement poursuivre dans les prochains jours dans d’autres axes d’action. Ceux qui seront fixés dans les 10 prochains jours, suivant les dispositions du Code électoral. Mais en ce qui nous concerne, nous n’avons aucun doute sur cette candidature», ajoute-t-il.

LIRE AUSSI: En fuite, le maire de Buéa, Patrick Ekema retrouvé à Abuja avec sa copine

Interrogé sur «des quêtes» qui seraient faites pour financer la campagne du candidat du RDPC, Grégoire Owona précise qu’aucune action de ce genre n’a été initiée par son parti. «Il n’y a pas de quête. Le Secrétaire général du Comité central du RDPC n’a pas lancé de quête. Des militants s’organisent pour soutenir leur candidat», ajoute-t-il.