Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 11 17Article 426358

General News of Friday, 17 November 2017

Source: cameroonweb.com

Jean-Jacques Ze, la chute d'un journaliste autrefois adulé des camerounais

Le reportage de Vision4 sur le religieux Vincent Sosthène Fouda est l’erreur de plus qui a fait déverser la foudre des internautes sur Jean Jacques Ze. En effet le rédacteur en chef de la chaîne d’Amougou Belinga est sous les feux de critique lorsqu’il a lancé ce reportage jugé dégradant sur la personne de Fouda au journal télévisé de 20h.

La toile ne l’a manqué sur ce coup. Des voix sont unanimes pour dénoncer ce manque de professionnalisme du journaliste. Alors que certains jugent ses actes, d’autres regrettent le Jean Jacques Ze qu’ils avaient connus avant sur Canal2. En tous cas, il était trop estimé des camerounais.

LIRE AUSSI:Vision4: Ernest Obama et Parfait Ayissi humiliés par une journaliste française [Audio]

Ce nouveau virage, cette nouvelle image de l’homme vantard, orgueilleux qui n’a peur rien, (la même que montre ses autres confrères ‘dinosaures de l’information à l’instar de Parfait Ayissi, Ernest Obama et consorts) est d’une grande déception pour les camerounais.

« C'est très décevant quand on connait combien Jean Jacques ZE, le jeune journaliste a marqué les camerounais avec son professionnalisme étant à Canal2, sa bravoure à canal presse, ses revus de presses les plus courus, bref un homme aimé de tous,» s’est indigné l’internaute Profsy Steve.
« Le journaliste doit collecter l'information, vérifier la véracité des faits, traiter l'information, être impartial dans la diffusion. Je suis vraiment désolée Jean Jacques Ze, ce reportage était pathétique, et manque tellement de professionnalisme que l'on se pose la question de savoir où est passé le bon sens que tu incarnais autrefois, » un poste de Willy Christelle posté sur la page Facebook du journaliste.

LIREA AUSSI:Vision 4: Ernest Obama, le crépuscule d'un mauvais génie [Relecture]

Ce changement du journaliste serait dû à son entrée à Vision4, la chaîne télé la plus huée du Cameroun. Les grands journalistes de la chaîne notamment Ernerst Obama, Parfait Ayissi ont tenu des propos incongrus sur les anglophones, les avocats qui voulaient défendre Bonita, et maintenant sur l’homme politique.

« Hélas aujourd'hui entraîné par une bande de troubadour sur une chaine dangereuse, dans une émission quartierzard il n'est plus que l'ombre de lui-même, il a perdu son aura, sa popularité, son charisme,» Profsy Steve regrette la présence de Jean Jacques Ze dans cette boîte qui lui a fait perdre toute sa valeur, l’estime qu’il occupait aux yeux des camerounais.

LIRE AUSSI:Occultisme: pourquoi Amougou Belinga a-t-il tué sa fille? [Retro]

Rien n’est tard, reconnait Profsy Steve : « Une chose est sûre, l'argent n’est pas une fin en soi dans la vie. A un certain moment il faut savoir garder ses valeurs au lieu de se mélanger avec des gangsters qui détruisent au quotidien les faibles couches sociales. Jean jacques Ze il ne se fait pas trop tard, tu peux revenir aux meilleurs sentiments qu'on t’identifiais auparavant.»

Voici une correspondance écrite par Boris Bertolt à Jean-Jacques Ze après avoir été recruté sur Vision4 en 2016

Cher Jean Jacques ZE.

L’illusion de la popularité ne confère pas une crédibilité intellectuelle et professionnelle. Je comprends très bien que l’environnement de médiocrité dans lequel se déploie les acteurs de ta trempe dans l’espace public au Cameroun et l’univers médiatique puisse vous conférer une place que vous ne pouvez avoir que dans les sociétés bloquées comme la nôtre.

Je n’ai pas l’habitude de prendre publiquement à partie des confrères même quand j’ai pleinement conscience de la mauvaise qualité de leur travail, mais je refuse de me taire devant des imposteurs qui manipulent l’opinion publique. Je ne vais pas étaler ici tes pratiques professionnelles gombotiques qui peuvent permettre à l’opinion publique de voir ton vrai visage. Je sais très bien que tu sais de quoi je parle. Mais si tu n’aimerais pas te voir nu apprend à bien évaluer tes cibles et le rapport de force. C’est aussi cela l’intelligence.

LIRE AUSSI:Sectes magico-anales: le vagin frais se vend à 4 millions à Yaoundé

Jean Jacques Ze je sais que la défense des intérêts villageois a toujours été au centre de ta matrice intellectuelle. Mais même si l’on veut s’inscrire dans ce registre, il faut avoir un peu de lucidité. Pour ta gouverne, les photos de Bertoua où le meeting du MRC n’a pas pu se tenir à la place des fêtes, parce que la ville était militarisée. Les photos ont été envoyées depuis Bertoua par des citoyens camerounais. Certains avaient été interdits d’accès à 60km de la ville et d’autres bloqués à Bonis situé à 6km. Ce n’est ni la course cycliste, ni la tournée du gouverneur qui ont empêché le meeting de se tenir, mais le zèle de certaines autorités incapables d’ouvrir le jeu démocratique.

Si publier ces photos qui illustrent le recul des libertés publiques au Cameroun, relève d’un montage, cela veut simplement dire que tu n’as aucune connaissance de l’importance des réseaux sociaux dans la circulation des informations. On peut ne pas aimer ce parti, mais en tant que journaliste on doit s’abstenir de commentaires.

Jean Jacque Ze, l’Est est la région la plus riche du Cameroun, mais la plus pauvre. Ta proximité avec le directeur adjoint du cabinet civil, Joseph Le qui a pour seul travail auprès du président Paul Biya la lecture des journaux et la surveillance de ses champs ne doit pas te faire croire que tu représentes les intérêts d’une région. NON. Tu défends les intérêts de tes « amis « pour lesquels tu travailles et qui ne travaillent pas pour les populations de l’Est mais pour leur ventre.

LIRE AUSSI:J’ai vu le petit sexe de Samuel Eto’o à Malabo - Marlène Emvoutou [Retro]

Tu oses me qualifier de « journaliste exilé ». Je comprends que ton niveau de technicien ne te permette pas de mesurer la profondeur des concepts que tu puisses mobiliser. C’est pourquoi c’est important d’aller à l’école et de bien faire l’école. Je te demanderais simplement de rentrer dans le dictionnaire Larousse et de relire la définition de « l’exil ». On ne parle pas ici d’électricité, mais de sociologie. Lire les journaux au lieu de faire une revue de la presse ne te confère pas le statut de professeur de journalisme. Les camerounais n’achètent pas les journaux c’est pourquoi ils sont contents de la lecture parfois maladroite des articles que tu fais chaque matin. Mais tu sais très bien que beaucoup de tes confrères, sans parler des patrons de presse n’apprécient guère ta démarche. Je sais comment tu as fait pour être recruté à VISION 4 après que CANAL 2 t'ai viré. Donc tu ferais mieux de te taire.

LIRE AUSSI: Mysticisme, bisexualité, idylle avec Olomidé, Zomo-Bem déshabille Lady ponce

Je ne tiens pas à te donner des leçons parce que honnêtement du point de vue professionnel ou académique ce serait plutôt un privilège que je t’accorderais. Je t’invite simplement à rester à ta place, à servir tes amis qui oppriment ces populations que tu prétends défendre, mais évite de te prendre pour ce que tu n’es pas au risque de voir étaler en plein jour toute ton absence de professionnalisme et ta mécréance

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter