Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 01 17Article 430829

General News of Wednesday, 17 January 2018

Source: cameroon-info.net

Guerre Ambazonie: les promesses de Paul Biya à l’Union Européenne

C’était lors de la première session ordinaire annuelle du dialogue politique structuré entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) le mardi 16 janvier 2018 au ministère des Relations extérieures à Yaoundé.

Le ministre des Relations Extérieures, Lejeune Mbella Mbella, et sept de ses collègues du gouvernement d’un côté, et en face d’eux, Hans Peter Schadek, l’ambassadeur, chef de la délégation de l’UE et quelques chefs de missions résidents des Etats membres de l’UE à Yaoundé. Plusieurs sujets ont meublé les échanges, dont la situation dans les régions anglophone du pays.

Lejeune Mbella Mbella a rassuré la délégation de l’Union Européenne sur les mesures entreprises pour un retour au calme: «le président de la République continue d’œuvrer pour que l’apaisement revienne dans ces deux régions. Et tous les mécanismes sont mis en place pour la poursuite du dialogue et surtout que les élections attendues se tiennent dans l’apaisement et la sérénité», rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce mercredi 17 janvier 2018.

Les autres préoccupations des plénipotentiaires de l’UE tournaient autour de la situation économique dans la sous-région Afrique centrale. La partie européenne a apprécié la résilience de l’économie camerounaise face aux difficultés que rencontrent d’autres pays en raison de la chute des cours du pétrole survenue en 2014.

«Ils ont salué toutes les initiatives prises par le Cameroun pour continuer à avancer malgré la situation internationale qui a un impact sur notre économie», a souligné Lejeune Mbella Mbella. D’autres sujets ont également été évoqués, notamment la perspective de l’organisation des élections au Cameroun en 2018.

Sur ce dernier aspect, indique Cameroon Tribune, le Le ministre des Relations Extérieures a réitéré les assurances sur la tenue prochaine des élections dans un climat serein, partant de l’engagement du président Paul Biya devant la nation le 31 décembre 2017.