Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 17Article 428761

General News of Sunday, 17 December 2017

Source: cameroonweb.com/cameroonintelligencereport.com

Guerre Ambazonie: les parents des soldats tués accusent Paul Biya

Des parents en colère demandent à savoir pourquoi le régime de Biya ne communique pas sur les pertes militaires du Cameroun dans la guerre dans la division de Manyu. Le ministre de la Défense Joseph Beti Assomo a présidé une réunion de haut niveau sur la sécurité hier à Yaoundé sur la situation à Manyu, mais les détails concernant des soldats tués par les "sécessionnistes ou séparatistes" n'ont pas été communiqués.

Les 14 jours controversés de la guerre de Manyu ordonnée par le président Biya auraient déjà coûté la vie à 85 soldats Camerounais. La réunion de sécurité du vendredi 15 décembre 2017 à Yaoundé devrait permettre à M. Biya de comprendre la situation sur le terrain.

Paul Biya aurait ordonné l'arrêt des opérations de combat et 3 camions chargés de soldats ont quitté Mamfé tard hier soir via Bamenda à destination de Yaoundé. Les familles de soldats tués à Manyu n'ont toujours pas de réponse. De nombreux éléments du Bataillon d'Intervention Rapide blessés à Akwaya et Eyumojock sont morts dans un hôpital militaire de Douala.

Un parent d'un jeune officier de gendarmerie qui est récemment mort des blessures subies lors de l'attaque de la station de Gendarmerie d'Egbekaw, a déclaré : "S'ils n'ont rien à cacher, pourquoi ne publieraient-ils pas les noms des officiers tués à Manyu ? C'est un énorme camouflage.

"Regardez la division Manyu maintenant après que Paul Biya ait déclaré la guerre. Ce n'est certainement pas plus sûr. "Je pense que M. Biya est responsable de la guerre de Manyu et je le tiens pour responsable de la mort de mon fils."

Un soldat "francophone" affecté au transport des cinq (05) de ses frères d'armes morts après l'attaque de Kajifu a déclaré: «On nous a dit avant notre arrivée à Manyu qu'il y avait des terroristes sécessionnistes. Nous avons été amenés à croire qu'ils avaient acheté des armes au Nigeria. C'était un mensonge. C'était un mensonge flagrant. Ce sont des jeunes hommes qui voulaient s'engager dans un processus politique pour améliorer le Cameroun. "

La pression monte pour un rapport complet sur le conflit, qui coûte à la nation des milliards de FCFA. Certaines personnalités du RDPC anglophone s'interrogent en privé sur les raisons pour lesquelles l'establishment politique de Yaoundé semble toujours bloqué à faire un point de presse régulier du ministre de la Communication sur les événements de Manyu.