Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 18Article 428827

General News of Monday, 18 December 2017

Source: cameroonweb/cameroonconcordnews.com

Guerre Ambazonie: le point sur la situation

Mamfe, le chef-lieu de la division Manyu, a été témoin de combats sporadiques entre des hommes armés inconnus, qui seraient membres de la force de défense d'Ambazonian et de l'armée camerounaise. Au cours de la dernière semaine, plusieurs événements se sont déroulés qui ont causé la panique et généré un exode massif de la région.

Mardi 12 décembre à 4h du matin: Le feu a ravagé le marché principal de Mamfé et 16 magasins ont été complètement endommagés. La cause de l'incendie n'a pas été établie bien que le syndicat des commerçants blâme l'utilisation de câbles de mauvaise qualité pendant le processus d'électrification du marché. Plus de 20 hommes et femmes d'affaires ont fait faillite, perdant une somme estimée à environ 50 millions de FCFA du fait que la plupart d'entre eux avaient leurs magasins pour la période des fêtes. Le Cameroun Concord News comprend que la destruction aurait dû être minimisée si les militaires étaient autorisés à circuler tôt le matin.

Jeudi 14 décembre 8h30 : des hommes armés non identifiés ont attaqué des soldats en patrouille. De violents échanges de tirs d'artillerie ont coûté la vie à 7 civils dont 2 Maliens et un Nigérian. Les étrangers ont été tués dans la rue Tanjong, loin du lieu de la confrontation. Les ressortissants étrangers étaient allés manger dans un restaurant de la rue Tanjong où ils auraient été abattus par des soldats qui roulaient dans une camionnette. Les soldats ont refusé d'identifier les autres et les 7 victimes ont été enterrées dans une fosse commune derrière l'ancien bâtiment du Conseil.

Dimanche 17 décembre 11h : La majorité des habitants de Mamfé ont maintenant cédé au communiqué de presse de l'officier supérieur qui les a exhortés à s'installer dans des zones plus sûres. Les habitants d'Egbekaw ont tous quitté leur domicile.Les Manyus ont déménagé dans différentes villes des régions anglophones. Les mototaxi sont tous partis et les rues de Mamfe sont vides. Par conséquent, les écoles ont toutes été forcées de fermer.

L'armée a lancé une attaque de trois jours contre la communauté d'affaires Mamfe qui vend de l'essence frelatée communément appelée «funge». Un vendeur d'essence a indiqué qu'un carburant d'une valeur de 30 millions de FCFA avait été détruit.