Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 19Article 428930

General News of Tuesday, 19 December 2017

Source: cameroon-info.net

Guerre Ambazonie: importante saisie d'armes des séparatistes

Le porte-parole du gouvernement a présenté lundi 18 décembre 2017, le premier bilan des opérations militaires engagées dans les zones anglophones.

Issa Tchiroma Bakary n’a pas donné de chiffres précis. Mais à en croire le porte-parole du gouvernement, les opérations militaires engagées au Nord-Ouest et au Sud-Ouest suite à la multiplication des attaques contre les forces de sécurité et de défense, commencent à porter leurs fruits. Face à la presse lundi dans son département ministériel à Yaoundé, le ministre de la Communication a livré un premier bilan de la situation.

«Les terroristes avaient profité de l’avantage que leur offrait la forêt épaisse adossée au Nigeria voisin pour y créer des camps d’entraînement clandestins à partir desquels ils organisaient des raids visant des positions de forces de défense. C’est à ce niveau que les forces de 3è catégorie ont dû entrer en action à travers des unités tactiques et mené des opérations de force visant à sanctuariser les zones exposées, à traquer l’ennemi et à sécuriser les frontières», a introduit Issa Tchiroma.

Ces dernières semaines effet, de nombreuses attaques contre des positions militaires ont été enregistrées autour de Mamfe dans le département de la Manyu, situé en bordure de la frontière ouest du Cameroun. Ces attaques ont, en l’espace de deux mois seulement, déjà coûté la vie à 15 militaires, gendarmes et policiers. Hier encore, quatre gendarmes ont été tués dans la localité de Kembong, située dans le même département de la Manyu.

Sur instructions du Chef de l’Etat, l’armée a donc lancé des opérations afin de faire régner l’ordre et la sécurité. « Au cours de ces opérations militaires, de lourdes défaites ont été infligées aux criminels sanguinaires sécessionnistes », a déclaré le porte-parole du gouvernement. Sans donner les détails des chiffres, Issa Tchiroma a fait savoir que « suite aux opérations de démentellement ainsi menées les refuges de ces hordes d’assassins ont été littéralement rasés et les villages précédemment pris en otage, ont été libérés du joug terroriste. »

Vantant le professionnalisme « exemplaire » des militaires camerounais, le ministre de la Communication a ajouté qu’il n’y a pas eu de pertes humaines tant chez les civiles que chez les militaires. En revanche, a-t-il souligné, « côté ennemi, de nombreux terroristes ont été définitivement neutralisés, plusieurs suspects arrêtés, d’importantes quantités d’armes de guerre et de chasse, ainsi que des centaines de minutions et d’uniformes militaires saisis ».
Il a ajouté que des « équipements de transmission et d’optique, de même que d’importants stocks de supports de propagande ont été récupérés. Des sites d’exhibition et de parades sur lesquels les terroristes avaient hissé leurs étendards, ont également été récupérés et sanctuarisés ».