Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 23Article 429211

General News of Saturday, 23 December 2017

Source: camer.be

Guerre Ambazonie: Emmanuel Macron très préoccupé!

Ayant réagi lors des évènements douloureux du 1er octobre qui ont fait 06 morts officiellement et plus selon les rapports de certaines ONG, le pays d’Emmanuel Macron estime que seul le dialogue peut permettre de sortir de l’impasse actuelle.

Lors du traditionnel point de presse de fin de semaine, Romain Vuillaume, adjoint au porte-parole chargé de l’Afrique répondant à la question de savoir ce que la France peut jouer comme rôle dans l’apaisement des tensions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest déclare que « La France observe avec attention la situation au Cameroun, pays ami et partenaire. Nous avons exprimé notre préoccupation après les incidents survenus en octobre dans les régions anglophones, qui ont fait plusieurs victimes. » Il poursuit d’ailleurs dans un appel à « l'ensemble des acteurs à la retenue et au rejet de la violence ».

Selon Romain Vuillaume, le pays d’Emmanuel Macron encourage « le règlement des tensions par le dialogue, en vue de répondre, de manière pacifique et concertée, aux préoccupations de toutes les parties dans le respect de l'unité et de l'intégrité du pays. » des messages sommes toutes envoyés aux autorités de Yaoundé et aux belligérants qui sur le terrain se livrent à une bataille.

Barbarie

L’on a d’un côté l’armée régulière qui ne veut à aucun moment céder un seul périmètre du territoire camerounais et de l’autre la milice qui se revendique d’appartenir à la république virtuelle d’Ambazonie. Les pertes sont enregistrés sur le terrain des opérations d’un côté comme de l’autre pendant que les populations éprouvent d’énormes difficultés à s’épanouir du fait des crépitements des armes, des actes de barbarie etc.

Quelques jours après les affrontements du 1er octobre la position de la France face à ce qui arrive au Cameroun a sûrement été formulée par les canaux indiqués. L’on a appris qu’il y aurait eu une réunion avec les journalistes au Quai d’Orsay.

Une déclaration aurait été envoyée aux autorités de Yaoundé et l’ambassadeur Gilles Thibault aurait fait un Tweet. Ce qui démontre à juste titre que Paris n’est pas insensible à ce qui arrive à son partenaire historique. Cependant et avant la sortie de Romain Vuillaume, adjoint au porte-parole chargé de l’Afrique il y aurait eu les prémices d’une discussion dans ce sens entre le président Biya et Emmanuel Macron.

Le seul fait pour la France de se demander comment se porte le Cameroun en ce moment au locataire d’Etoudi permet de comprendre que les Français apprécient à leur juste valeur les efforts consentis par les autorités pour que le calme revienne. Même s’il faut insister que le dialogue pour l’Elysée reste la meilleure approche afin d’éviter plusieurs victimes.