Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 03 01Article 434250

General News of Thursday, 1 March 2018

Source: cameroon-info.net

Ambazonie: voici pourquoi les ministres de Ayuk Tabe ont été libérés

Ils ont été libérés le 26 février 2018 sous caution. Dans un article publié le 27 février 2018, le journal nigérian Premium Times indique qu’il a été informé par l’avocat des sécessionnistes que deux leaders de l’Ambazonie ont été libérés le lundi 26 février 2018 par la police d’Abuja.

«Les deux qui ont été libérés font partie des 12 leaders du mouvement séparatiste que le Gouvernement nigérian avait arrêtés le mois dernier. Il s’agit de John Ojong Okongho et de Nsoh Nabowah Bih», a déclaré Me Abdul Oroh selon le journal.

D’après leur avocat Abdul Oroh, ils ont été libérés sous caution parce qu’ils ont des soucis de santé. L’avocat indique par ailleurs que le 21 février 2018, cinq sécessionnistes dont John Ojong Okongho et de Nsoh Nabowah Bih ont été déférés d’une prison sécrète pour le commissariat d’Asokoro d’Abuja.

« Les trois autres seront bientôt libérés car ils présentent également des problèmes médicaux », a-t-il ajouté.

Dans un autre article publié le 22 février 2018, Premium Times avait indiqué que ces deux leaders anglophones s’étaient opposés à leur extradition au Cameroun en janvier dernier car ils ont la nationalité nigériane.

Le 5 janvier 2018, le président par intérim d’Ambazonie, Sisiku Ayuk Tabe et une dizaine des membres de son gouvernement avaient été interpellés dans un hôtel à Abuja et extradés après à Yaoundé où ils sont détenus.