Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 26Article 429371

General News of Tuesday, 26 December 2017

Source: cameroonweb.com

Ambazonie: voici comment le chef de Nyang a été horriblement assassiné

Le corps du chef du village de Nyang dans la sous-division d'Akwaya, horriblement assassiné il y a une semaine par un groupe militant lié à la Force de défense Ambazonia, n'a pas été retrouvé. Selon les informations, le chef Abang Ashu était en étroite collaboration avec les forces de l’ordre, ce qui a été considérée par une partie de la jeunesse de son village comme une trahison. Le chef traditionnel, qui était un pro RDPC, fournissait aussi à l'armée Camerounaise des informations sur les activités des sécessionnistes.

Une source a confirmé à Manyu que le défunt chef Abang Ashu avait dressé la liste des noms de certains jeunes et se dirigeait vers Mamfe, le chef-lieu de la division Manyu, pour faire un rapport aux troupes stationnées à Egbekaw. Les jeunes en colère l'ont attrapé à Mukoyor dans le village d'Eshobi en route vers Mamfe.

Il a été battu, les jambes coupées et plus tard attaché à vélo et traîné à mort à Mukoyor. Ses restes n'ont toujours pas été retrouvés. Des soldats ont été déployés pour fouiller la zone depuis plus d'une semaine

La famille du défunt chef a fait des préparatifs pour son enterrement et a creusé une tombe à l'intérieur de sa résidence à Mile One à Mamfe. Mais les troupes gouvernementales n'ont toujours pas retrouvé son corps dans la forêt d'Akwaya. Certains ont suggéré que son corps pourrait avoir été enveloppé dans du plastique et jeté dans la rivière Manyu.