Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 12 07Article 427955

General News of Thursday, 7 December 2017

Source: journalducameroun.com

Ambazonie: des soldats du général Elokobi blessés à Manyu

C’est le bilan des violents affrontements qui ont eu lieux entre les forces de défense et des militants non identifiés.

Au moins deux soldats de l’infanterie armée dirigée par le général Daniel Elokobi ont été blessés le mardi 4 décembre dernier, dans des affrontements avec des militants à Kembong, département de la Manyu.

Les événements se sont produits aux premières heures de la matinée, alors que les militaires étaient en faction dans la région. Il n’y aurait eu aucune victime du côté des belligérants. Les militaires blessés ont été transportés à un centre de santé au quartier général de la division de Mamfe, où ils sont soignés.

En rappel le général Daniel Elokobi Njock, originaire du département de la Manyu, dirige depuis le samedi 2 décembre, un contingent de militaires armées dépêché en renfort afin de « mettre hors d’état de nuire » les «sécessionnistes» et les «terroristes» des zones anglophones.

Cette descente est intervenue 48 heures après le discours du président Paul Biya sur le sujet, et 24 heures après la réunion de sécurité du ministre de la Défense Joseph Beti Assomo.

La présence de ces troupes armées dans ce département a provoqué le départ de certains habitants, qui sont allés chercher refuge au Nigeria voisin, de peur de subir la violence et la brutalité des forces de l‘ordre ou de défense.

On estime à 10.000, le nombre de citoyens ayant quitté le département de la Manyu en 48 heures, pur rejoindre l’Etat de Cross River. Ce chiffre s’ajoute aux 40 000 autres réfugiés qui sont déjà hébergés au Nigeria.