Vous-êtes ici: AccueilInfosSanté2015 08 31Article 330485

Health News of Monday, 31 August 2015

Source: cameroon-info.net

Un deuxième centre d’hémodialyse annoncé à Douala


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Gabriel Kouéni, le promoteur de l’agence conseil en communication et de marketing, B and C, a été portée à la tête du Rotary Club Douala Estuaire depuis deux mois. Mercredi 26 août dernier, lors d’un point de presse qu’il donnait pour dévoiler les grandes lignes de son plan d’action, ce dernier a annoncé que sa priorité est la mise sur pied d’un centre d’hémodialyse à Douala. Les équipements seraient d’ailleurs déjà disponibles, et le nouveau centre pourrait ouvrir ses portes « dans les prochains jours ».

Selon le quotidien Mutations en kiosque ce lundi 31 août 2015, ce centre d’hémodialyse serait une manne qui tombe du ciel pour les patients souffrant d’insuffisance rénale. Ces derniers étant obligés de faire la queue à l’Hôpital général de Douala qui abrite l’unique centre d’hémodialyse de la ville. Un centre dont le plateau technique est vétuste et plonge ces malades et leurs familles dans un désarroi permanent.

Avec ce deuxième centre d’hémodialyse dans la ville de Douala, le rotary club Douala estuaire contribuera à sauver des vies, l’une de ses missions phares.?« Répondant à l’une de ses missions phares en matière de prévention et traitement des maladies, le rotary Douala estuaire inscrit en priorité dans son plan d’action 2015-2016, la mise sur pied d’un centre d’hémodialyse dans un hôpital de la ville de Douala, en vue de la prise en charge des malades souffrant d’insuffisance rénale », a indiqué Gabriel Koueni. ?

Au cours de son mandat, le nouveau président du Rotary club Douala estuaire ambitionne également de mettre l’accent sur la construction d’au moins quatre points d’eau dans les écoles primaires, à raison d’un point d’eau par trimestre, « avec pour objectif d’alimenter 10000 enfants en eau potable », dit-il.

Par ailleurs, en conformité avec le thème de cette année : « Faire don de soi pour la paix », ce club entend lever des fonds pour les soldats au front, les populations déplacées des zones de conflits et lutter contre la polio. L’approche genre est aussi au centre de ses préoccupations, avec le financement des microprojets développés par les femmes. Il s’agit donc de quatre actions majeures que Gabriel Koueni doit réaliser en dix mois, souligne Mutations.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter