Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2022 01 13Article 636151

Opinions of Thursday, 13 January 2022

Auteur: Raoul Christophe Bia

Propos haineux : Raoul Christophe Bia fait son mea culpa

Mea Culpa Mea Culpa

Le journaliste de Vision 4 Raoul Christophe Nia essuie des volées de bois depuis quelques jours. Le chroniqueur de la chaine panafricaine est taxé de tous les noms d’oiseaux. Entre ceux qui pensent qu’il est tribaliste, xénophobe, ou encore anti-islamiste, l’auteur du grand reportage ne sait plus sur quelle estrade se tenir. Sa faute, avoir fait un reportage sur la ville de Garoua où il a estimé que les moutons sortent des stades pour parler des populations du Nord ou encore avoir affirmé que les femmes ont des os près du corps pour désigner les femmes ressortissantes de cette partie du pays. Même si son intention n’était pas de porter atteinte aux communautés de cette région du pays, Raoul Christophe Bia se voit désormais attribuer des étiquettes qu’il n’a jamais voulu porter. Et pour taire toute polémique, le journaliste de Vision 4 s’est vu obligé de faire amende honorable. Camerounweb.com vous propose de lire en intégralité son mea culpa.

Je retire ce reportage sur internet parce que je vois les mauvaises interprétations qui sont faites par rapport aux mots de satire que j'ai utilisée. J’ai déjà été plus critique avec ma propre communauté que n’importe qu'elle autre dans mes reportages satiriques. J’ai déjà été plus critique envers les chrétiens donc je me revendique plus que aucune autre religion. Si mes propos satiriques ont choqué certains. Vraiment mes frères je m'en excuse. Et je crois que je mettrai la pédale douce. Je suis contraint de retourner à Yaoundé. Je suis venu pour être utile à mon petit niveau à Garoua.

Vous me connaissez avec mon franc-parler et mes coups de gueule. Je n'ai aucun parti pris même à mon propre patron j'ai déjà fait une satire sur lui. Parfois on me demande de quel côté je suis je croyais que mes frères du Nord me connaissaient comme un journaliste neutre. J’ai parlé à 90% de Garoua comme une très belle ville. Mais pour avoir dit que les moutons (avec une image des moutons qui sortent du stade de Garoua) sont allés au match, que les femmes ont les os prêt du corps. C’est devenu une polémique. De telles polémiques m'enlèvent tout le zèle. Pourtant ça toujours été sans arrière-pensée. El Hamdouli'Allah