Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2017 12 12Article 428359

Opinions of Tuesday, 12 December 2017

Journaliste: lequatrièmepouvoir.com

Crise anglophone: et si samuel Eto’o était le médiateur ?


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Toutes les voies explorées pour apaiser les esprits dans le cadre de la crise anglophone n’ont pas toujours porté les fruits escomptés. Et pour cause, la qualité des chargés de missions. Des Camerounais qui n’ont aucune notoriété, aucune autorité. A Bamenda comme à Buea, ce sont les jeunes, nombreux, qui sont descendus dans la rue. Des jeunes sans leaders, que Jean Marc Afesi Mbafor, le président du conseil national de la jeunesse n’a pas réussi à démobiliser, à ramener à l’ordre. Et depuis que la crise anglophone a éclaté, ce jeune, est resté muet comme une carpe. Pis encore, le ministère de la jeunesse et de l’éducation civique. Aucun message, aucun mot, aucune action à l’endroit de cette jeunesse qui est descendue dans la rue. Un silence qui autorise à croire que ces deux entités ont renié leurs missions. Et en pleine crise sociale et politique, toutes les stratégies possibles visant à ramener les différentes factions en conflit à fumer le calumet de la paix sont toujours explorées.

A Bamenda tout comme à Buea, plusieurs solutions de sortie de crise ont été envisagées, et le climat sur le terrain reste délétère. Et pour le dissiper, où la politique a échoué, il faut un homme, un leader, une figure emblématique. Un camerounais qui s’est battu à la sueur de son front pour se frayer un chemin, et se faire un nom aussi bien sur le plan national qu’international. Un exemple pour la jeunesse, oui, cette jeunesse qui à chaque fois descend dans la rue manipulée par des agitateurs de consciences qui veulent plonger le Cameroun dans le Chaos. Et ce jeune, qui peut à la fois susciter de l’admiration, de l’attraction, faciliter la discussion, les échanges pour que le gouvernement puisse en tirer profit, n’est autre que Samuel Eto’o Fils. Pour avoir toujours su, avec tact, défendre les couleurs de la République et de la plus belle des manières en tant que footballeur, il saura, sans doute, apporter sa touche à la résolution de cette crise anglophone. C’est la raison pour laquelle, nous pensons que ce jeune, dynamique, de notoriété établie aussi bien au Cameroun qu’à l’étranger peut descendre sur le terrain rencontrer ces jeunes, ses fans, échanger avec eux, enregistrer leurs doléances, et les soumettre directement au président de la République.

Le meilleur butteur d’Antalyasport peut réussir cette mission, s’il est désigné officiellement par le président de la République Paul Biya. Et dieu seul sait comment Samuel mettra cette haute confiance du Président de la République à profit. Comme dans une rencontre décisive, dont l’enjeu est capital, et qu’il faille à tout prix une victoire, il saura trouver la stratégie ou la tactique idoine pour inscrire le but décisif. Eto’o Fils est donc ce ciment qui va assurément consolider la paix et l’unité nationale et permettre au Cameroun de poursuivre son chemin vers l’émergence. Il n’y a que Samuel Eto’o Fils à l’heure actuelle pour amener les jeunes élèves et étudiants à reprendre le chemin de l’école, des amphis. Il saura réconforter les cœurs meurtris, apporter le bonheur qui manque à ces jeunes des régions du Nord-ouest et du sud-ouest. L’Etat gagnerait à essayer cette voie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter