Vous-êtes ici: AccueilCulture2018 06 27Article 442269

Culture of Wednesday, 27 June 2018

Source: culturebene.com

'Après la sortie de mon œuvre, j’ai reçu plusieurs menaces des Ambazoniens'

C’est l’un des artistes camerounais les plus prolifiques, en 2018 (depuis 6 mois), One Love a sorti 11 titres. « Depuis l’année 2018 je suis à 11 chansons sorties donc 6 qui traitent des thématiques diverses qui n’ont rien à voir avec les (faits divers) je citerais entre autres ( zéro macabo, le sel de la sauce, no wata na wata, Godzilrap, fermez vos bouches en feat avec Dynastie le tigre) et 5 qui sont des chroniques en l’occurrence (Ma poupée, Qui a giflé Fally Ipupa?, Mamoudou Gassama, Le Kombi de coco, je pisse sur la CAF). » nous a-t-il expliqué. Administrateur à la SONACAM, président du Samuc (Syndicat des artistes musiciens urbains camerounais) Steve Roland Etogo Akpe AKA One Love nous a accordé cette interview. Lisez plutôt…

Bonjour One Love, tu viens de commettre une chanson « Le Kombi de Coco Emilia » qu’est ce qui t’a motivé à faire cette chanson?

Bonjour à toute l’équipe de Culturebene, tout d’abord je tiens à vous remercier pour le travail que vous faites au quotidien pour la culture afro. « Le Kombi de Coco Emilia » est la continuité de mes œuvres dites » Chroniques musicales » qui dans leur ensemble parlent des faits de société qui marquent les esprits et que j’essaye de relater, de traiter en chansons. Ce n’est nullement pour nuire qui que ce soit mais c’est une suite logique du développement du concept « chronical » que je mets sur pied.

LIRE AUSSI: Une plainte annoncée contre Petit-Pays en Suisse

Un ministre n’a-t-il pas le droit d’inauguré une boutique appartenant à une influenceuse web?

Je ne suis pas là pour commenter les décisions d’un ministre mais comme je vous l’ai dit je relate les faits, je pose des questions et je laisse les autres juger des actes posés. La coiffure c’est de l’art et tout ce qui a trait à l’art doit être valorisé par ceux qui sont garants de cet art.



Entant qu’administrateur de la SONACAM que pensent tes collègues par rapport à cette chanson?

Mon statut d’administrateur ne prend pas le dessus sur ma carrière musicale et n’influence en rien mon orientation artistique. Mes collègues ont le droit de penser ce qu’ils veulent mais n’ont pas le droit de me dire de chanter ou de ne pas chanter ci ou ça car chacun de nous gère sa carrière comme il la pense. Certains font la musique pour se bourrer la panse, d’autres la font pour éveiller les consciences.

One Love depuis quelques mois c’est une chanson par semaine… Comment fais-tu pour écrire, enregistrer et cliper en quelques jours?

hahahaha c’est pas un peu exagérer de dire que je sors une chanson par semaine? Bon sérieusement on va dire que depuis l’année 2018 je suis à 11 chansons sorties donc 6 qui traitent des thématiques diverses qui n’ont rien à voir avec les (faits divers) je citerais entre autres ( zéro macabo, le sel de la sauce, no wata na wata, Godzilrap, fermez vos bouches en feat avec Dynastie le tigre) et 5 qui sont des chroniques en l’occurrence (Ma poupée, Qui a giflé Fally Ipupa?, Mamoudou Gassama, Le Kombi de coco, je pisse sur la CAF).

Vous constatez donc que l’équilibre est parfait et ceci démontre à dessein que ceux qui disent que je ne suis qu’un artiste qui attend les faits divers pour s’inspirer se trompent. Pour écrire j’ai la chance que le Seigneur Dieu Jéhovah m’a fait et continue de me faire grâce de ce don ce qui facilite mon travail et je lui suis reconnaissant. Aussi, j’essaye d’être le plus simple et original possible afin que mes œuvres marquent les esprits. J’ai également la chance d’avoir des beatmakeurs et programmateurs à ma disposition qui sont toujours prêts à répondre à mes sollicitations et à m’offrir de leur temps et talent pour l’élaboration de mes œuvres. Il en est de même des réalisateurs de vidéo.

LIRE AUSSI: People: le ministre Mouelle Kombi se noie dans la 'mouise' Coco Emilia

Le 26 Juin tu participeras au concert de Maahlox, que promets-tu à ton public?

Le 26 juin au Paposy pour le concert de Maahlox ensemble, avec mes autres collègues artistes nous écrirons une nouvelle page de la musique urbaine camerounaise. Particulièrement je promets un spectacle de folie avec une chanson spéciale que j’ai écrite spécialement pour ce spectacle et qui s’intitule #Pardonnez_Moi ce sera une chanson qui va marquer les esprits positivement et pour d’autres négativement mais c’est une chanson qui restera gravée dans les annales. Je serai tout feu tout flamme

Ta chanson « Mamoudou Gassama » a connu du succès, il parait qu’il t’aurait même envoyé un message de remerciement?

C’est toujours un bonheur et un honneur de savoir que les œuvres qu’on commet atteignent les cibles et exactement j’ai reçu les remerciements de Mamoudou Gassama et je suis ravi de cette attention particulière de sa part malgré son calendrier assez chargé. J’espère qu’on se rencontrera personnellement et qu’on aura l’occasion d’échanger et de partager un verre comme ça a été le cas avec Fabrice Ondoa et Pierre Abena après mes chansons sur eux.

Par contre ta chanson sur la crise anglophone t’a créé quelques soucis. Qui veut te tuer? Et pourquoi?

Après la sortie de mon œuvre #No_Wata_na_Wata j’ai reçu les menaces de plusieurs personnes dites « Ambazoniennes » et la plus frappante est celle d’un homme qui a demandé à la branche « ADF » de Douala de m’assassiner ainsi que ma famille. Mais bon c’est aussi ça être un artiste pour le développement on risque nos vies au quotidien.



La SONACAM existe depuis bientôt un an, quel bilan fais-tu à mi-parcours (entant qu’administrateur)

Je tiens à vous dire que je ne suis pas le communicateur de la Sonacam et que de ce fait je ne saurai en faire un bilan proprement dit mais je peux vous rassurer que tout avance comme il faut et que la direction générale chargée de gérer les affaires courantes de notre société est en train de se déployer pour que les choses se passent comme il faut et pour le bonheur de tous les artistes camerounais qui attendent avec beaucoup d’espoir de cette nouvelle société. Nous administrateurs donnons juste les orientations et coordonnons les activités prises par la direction générale et je peux vous rassurer que tout va bien sur tous les plans et que les fruits de notre labeur seront bientôt récoltés.

LIRE AUSSI: Flore de Lille, Nathalie Koah…Aboudelaziz Munde se lâche sur les ‘pimentières’

A Quand un siège pour la SONACAM

Je ne suis pas la personne adéquate à répondre à cette question. Monsieur le Président Sam Fan Thomas et notre brillant bureau sont seuls aptes à vous donner une réponse précise mais sachez que tout est en train d’être fait et vous serez informer le moment venu

Comment se porte ton Syndicat

Le Samuc (Syndicat des artistes musiciens urbains camerounais) n’est pas mon syndicat mais celui de tous les artistes musiciens urbains et assimilés camerounais. Nous nous portons merveilleusement bien et sommes en attente de notre légalisation pour un meilleur déploiement sur l’étendue du territoire national et même à l’international. Nous continuons à tenir des réunions de concertations pour être prêt le moment venu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter