Vous-êtes ici: AccueilSportBoxe2015 06 19Article 326727

Boxing News of Friday, 19 June 2015

Source: journaldemontreal.com

Lemieux et Ndam promettent un combat explosif

David Lemieux et Hassan N’Dam croient que les amateurs assisteront à un feu d’artifice lors de leur combat de championnat du monde IBF des poids moyens, présenté samedi au Centre Bell.

Il faut maintenant attendre de voir lequel des deux boxeurs allumera la pétarade en premier. Et surtout s’il sera en mesure de la poursuivre pendant 12 rounds qui promettent d’être éreintants.

«On a enfin rencontré le clan N’Dam et nous sommes prêts pour la business, a déclaré David Lemieux. Tout a été fait dans le gymnase.

«Je suis très excité et j’ai hâte. Je sais que tout pourrait changer après un ou deux coups de poing. Je m’attends au meilleur N’Dam, mais vous allez aussi voir le meilleur de moi-même.»

Pour sa part, son adversaire pense qu’il a tous les outils pour mettre de la confusion dans la tête du Québécois.

«Ce sera une fête pour moi et ce sera un combat explosif, a expliqué N’Dam. Je ne sous-estime pas Lemieux, mais je ne crois pas que je dois le surestimer.

«Il est en travers de mon chemin et je vais me le farcir. S’il ne peut pas me mettre K.-O., c’est lui qui le sera.»

Le spectacle Ouicher

On s’attendait à ce que l’entraîneur de N’Dam, Mustapha Ouicher, tente de voler la vedette lors de cette conférence de presse. Et on n’a pas été déçus.

Il a utilisé sa verve habituelle pour passer ses messages à Lemieux et à son clan au grand complet.

«Les 33 victoires de Lemieux ne sont pas un hasard», a déclaré Ouicher. Toutefois, il n’a jamais affronté de bons adversaires.

«Ce fut le cas contre Marco Antonio Rubio et Joachim Alcine, et on connaît le résultat. La vérité sera sur le ring et on repartira avec la ceinture.» Il a également sous-entendu que Lemieux aura de la difficulté à atteindre son poulain.

«Vous pouvez donner un marteau à chaque main d’un boxeur, mais s’il tape à côté du clou, il frappera du vent», a-t-il ajouté.

Pendant sa tirade, Bernard Hopkins, qui en a vu d’autres durant sa carrière, est intervenu pour animer le spectacle.

«Je vais traduire ce que vous venez de dire, a-t-il déclaré en s’approchant de Ouicher. On aura droit à un excellent combat et nous sommes heureux d’être ici.»

Toutefois, ça n’a pas freiné l’élan du Français, qui a continué comme si de rien n’était.

La bourse de la honte

Comme il l’a fait à plusieurs reprises pendant les dernières semaines, Ouicher s’est encore plaint de la bourse de 51 000 $ que son boxeur recevra samedi soir.

«C’est une tache noire pour la boxe, a affirmé Ouicher sans détour. Ils pensaient que nous ne viendrions pas avec ce montant, mais nous sommes là. Pour les rêveurs ou ceux qui prévoient des combats à l’avance, vous allez être déçus.»

Après la conférence de presse, Ouicher et son boxeur ont réfuté une information selon laquelle N’Dam recevra un montant d’argent additionnel de la part d’un promoteur américain.

«On n’a jamais reçu d’offre à cet effet», a affirmé N’Dam sans sourciller. Même s’il est de religion musulmane, Hassan N’Dam n’amorcera son ramadan qu’après son combat de demain. De cette façon, il pourra s’alimenter comme il le désire après la pesée d’aujourd’hui.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter