Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 10 29Article 424749

General News of Sunday, 29 October 2017

Source: camer

Zones anglophones: voici nouvelles exigences des populations

La mission de médiation conduite par le Premier ministre, Philémon Yang, vient de s’achever dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest. Certaines sources bien introduites révèlent que les populations ont remis au chef du gouvernement une liste de revendications dont la satisfaction pourrait permettre la fin de la crise.

La mission instruite par le chef de l’Etat était composée des élites de ces deux régions. Elle avait pour but de prendre langue avec les populations et les communautés pour une sortie de crise. Le Premier ministre Philémon Yang a rencontré pour la troisième fois les populations des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

En rappel pour la seconde fois, au mois de mars 2017, le chef du gouvernement avait rencontré dans les départements de la Mezam, de la Menchum, de Boyo, de Momo, de Ngo-Ketunjia, de Donga-Mantung et de Bui, les syndicats des enseignants, les chefs d’établissements scolaires, les parents d’élèves, les chefs religieux, les autorités locales et les autres forces vives.

La nouvelle mission de Philémon Yang et de la forte délégation constituée des ressortissants des deux régions de la partie anglophone était une autre étape dans le cadre du dialogue direct entrepris avec les populations.

Certains acteurs de la société civile ont fustigé le casting des personnalités appelées à porter le message de paix et d’unité nationale, surtout que certains leaders anglophones se plaignent de l’indifférence des Camerounais de la partie anglophone. Au terme des discussions, certaines sources affirment que les populations locales réclament la modification de la constitution avec l’institution d’un poste de vice-président qui sera occupé par un des leurs. Un autre poste sollicité, celui de président de l’Assemblée nationale jadis occupé par les anglophones.

Le ministère des Finances devrait également leur revenir, d’ailleurs Paul Elung She serait déjà pressenti pour occuper ledit poste. En ce qui concerne le secteur de l’éducation nationale qui compte trois départements ministériels à savoir, l’Education de base, les Enseignements secondaires et l’Enseignement supérieur, ces populations exigent qu’un de leurs fils occupe un poste de chef de département dans l’un des trois ministères.

Ils réclament également le ministère des Travaux publics, le poste de secrétaire général adjoint de la présidence de la République, la Direction générale de la Camtel ou encore celle de la Sonara et le poste de secrétaire général adjoint du comité central du Rdpc.

Le retour du couple présidentiel à Yaoundé, samedi dernier, permet que tous les regards soient rivés vers le Palais de l’unité où sortira surement la fumée blanche. Si certains espèrent un remaniement ministériel, d’autres pensent plutôt à un réaménagement du gouvernement, question pour le chef de l’Etat d’intégrer dans sa nouvelle politique, les revendications des populations des régions anglophones.

Nos sources indiquent que ces propositions sont déjà sur la table du président de la République qui devrait certainement se prononcer dans les prochains jours. Mais de nombreux observateurs s’interrogent si malgré ces différentes revendications, les meneurs du mouvement sécessionniste pourront revenir à de meilleurs sentiments. Là reste encore toute la question.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter