Vous-êtes ici: AccueilInfos2016 09 27Article 389417

General News of Tuesday, 27 September 2016

Source: Cameroon Info

Un chirurgien visé par une plainte

Le plaignant est un enseignant qui reproche à celui-ci d’avoir effectué une fausse expertise. Par ailleurs il lui reproche d’avoir fabriqué des preuves contre lui et d’abus de sa fonction.

La plainte qu’a déposée Dieudonné Lissom est une réplique à une action intentée contre lui par Siméon Eyebe Bingana, son collègue et enseignant au moment des faits au Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées (CNRPH) Paul Émile Leger d’Etoug-Ebe, à Yaoundé, dans la Région du Centre. En fait, Dieudonné Lissom a traîné devant la justice son collègue, ainsi que le nommé Alexandre Manga, chirurgien orthopédiste et Directeur Général (DG) du CNRPH à l’époque des faits.

Il accuse le chirurgien d’avoir fabriqué un faux acte et de fausses preuves, mais aussi d’abus de fonction. Partant du fait que dans la plainte premièrement déposée contre lui, Siméon Eyebe Bingana l’accusait des faits de blessures simples. Le 23 septembre dernier, le procès s’est ouvert au Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé centre administratif.

Le journal Kalara numéro 167 rapporte que «du box des accusés où ils étaient tous les deux confinés, MM. Lissom Dieudonné et Manga Alexandre ont chacun nié les faits mis à leur charge. En l’absence de M. Eyebe Bingana, le premier accusateur, le Tribunal a convié Dieudonné Lissom à présenter sa version des faits qui lui valent le procès en cours.

De ses déclarations, il apparaît que les faits ont eu lieu au mois d’octobre 2010. Enseignant en classe de CM2 dans une école dédiée aux enfants déficients divers, il dit avoir été informé par les dirigeants de ce que l’école sera relocalisée dans d’autres bâtiments au sein du CNRPH. Le déménagement est effectué un mercredi et les salles de classe sont attribuées aux enseignants. Le lundi suivant alors qu’il s’apprêtait à démarrer les cours, M. Eyebe Bingana a sollicité ses élèves pour aménager sa salle de classe du CE2». Dieudonné Lissom précise qu’il avait déjà trois jours de retard de cours dus au déménagement et ne voulait pas de ce fait céder un seul instant à son collègue.

Ce dernier déclare que pensant que l’incident avec son collègue était passé, il a été surpris de voir celui-ci se diriger vers lui muni d’une «traverse». Il avoue n’avoir eu que quelques secondes pour renvoyer ses élèves dans une salle de classe et esquiver le coup. «Il s’en est suivi une empoignade entre les deux hommes. Empoignade au cours de laquelle Siméon Eyebe Bingana a perdu l’équilibre et son arme», relate Kalara.

Sur l’accusation de faux certificat médical, Dieudonné Lissom la justifie, partant du fait que son collègue a présenté un certificat lui reconnaissant une incapacité temporaire de travail de 45 jours. Pourtant celui-ci a continué de travailler comme si de rien n’était. L’affaire a été renvoyée au 27 octobre prochain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter