Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 12 05Article 631621

Politique of Sunday, 5 December 2021

Source: www.camerounweb.com

Séquestration de Maurice Kamto: 'les derniers souffles d’un régime au crépuscule de son existence'

'Il faut libérer le président Kamto et arrêter avec ce jeu dangereux!' 'Il faut libérer le président Kamto et arrêter avec ce jeu dangereux!'

• Maurice Kamto a été séquestré à Douala

• Guy Alain Tchamde condamne cet acte

• L'intégralité de la déclaration


Le président national du Mouvement pour la Justice sociale, le Développement et la Protection de la Nature (MOUSODENA) ne décolère pas suite aux évènements qui se sont produits cette semaine à Douala, la capitale économique du Cameroun.

En effet, dans le cadre de ses activités, le Prof Maurice Kamto s'est rendu à Douala où il a profité de l'occasion pour visiter les militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) à la prison de New-Bell. Maurice Kamto a été, par la suite, séquestré à l’Hôtel Vallée des Princes où il s’apprêtait à procéder à une séance de dédicace de ses ouvrages.

Cette situation a provoqué la colère Guy Alain Tchamde qui, dans une déclaration, a exigé sa libération et a demandé au régime Biya de "cesser ce jeu dangereux".

La rédaction de CamerounWeb vous propose, ci-dessous, l'intégralité de la déclaration.

Cher compatriote,

Soit ce régime réputé pour son extrême finesse en ce qui concerne sa stratégie de conservation illégitime du pouvoir a commencé de s’autodétruire de l’intérieur, soit il s’est mis dans une collaboration très subtile avec certaines forces de l’opposition afin de liquider les dernières poches de résistance du néocolonialisme français au Cameroun. Il est difficile d’analyser le comportement des tenants de ce régime, autant d’amateurisme et d’injustice nous conseillent de ne pas analyser ce qui se passe au premier degré. La séquestration et l’annulation de la dédicace du livre du Président national du MRC sont des signes de frémissements et d’un ballon d’essai que le régime opère. Peut-être même qu’au sein du sérail certains tapis dans l’ombre veulent provoquer un soulèvement populaire, pas parce qu’ils ont pris conscience de la pauvreté des camerounais, mais plutôt pour mettre fin au règne du président Biya afin de prendre ce qu’ils ambitionnent depuis fort longtemps. Il n’est pas aussi à exclure que certains pensent plutôt aider le MRC par cette campagne de publicité et de com, car il faut le dire, cette bavure profite d’abord au Président du MRC et à son parti.

C’est incompréhensible qu’un leader comme le Président Kamto soit pris pour cible par des autorités administratives à Douala juste parce qu’il voulait dédicacer un livre (un recueil de poèmes), franchement il n’aurait pas eu mieux que cela, c’est-à-dire une publicité gratuite de la part de ces Hommes qui dirigent la sécurité dans la ville de Douala ! C’est incompréhensible et injustifiable de séquestrer un Leader de sa trempe dans un Hôtel et de finir par lui demander de quitter la ville ! Sur quelle base se fondent-elles (les autorités de la ville de Douala) pour lui demander de quitter la ville ? Sur quelle base est-il séquestré? Posons froidement cette question : pour qui ces autorités de la ville de Douala roulent? Sont-ils en mission ? Quel est le but d’une telle décision ? Je vous avoue que je ne comprends rien à tout cela, quel danger y’a-t-il de laisser le Président Kamto dédicacer ses poèmes ? Pourtant il y’a quelques semaines, il a dédicacé dans une librairie bien connue à Yaoundé les mêmes poèmes. Il n’y a pas eu des interdictions et des séquestrations, cela est même passé inaperçu !

Cher compatriote, il faut que ce régime décampe, il faut qu’il arrête de distraire les camerounais, il faut le savoir, cette affaire d’interdiction à Douala cache des choses incompréhensibles pour le commun des camerounais ! N’oublions pas, ces derniers jours il y’a un complexe sportif du moins c’est devenu stade d’Olembe qui se construit depuis plus de douze ans et n’est toujours pas prêt d’accueillir le match d’ouverture d’une foireuse CAN qui va de glissade en glissade ! N’oublions pas le parlement est en train de légiférer sur des mesures fiscales préjudiciable pour les camerounais, n’oublions pas, nos soldats et nos enfants continuent de mourir dans une sale guerre au NOSO, n’oublions pas dans le septentrion de notre pays, les attaques terroristes continuent de plus belles, n’oublions pas les prix des denrées de premières nécessités flambent sur le marché, n’oublions pas l’insécurité est partout ! Il faut donc que ce régime trouve une sortie pour distraire les camerounais, en attendant cette foireuse CAN qui aura lieu en janvier (inutile pour nous, puisqu’on ne fête pas dans une maison de deuil), il faut trouver autre chose pour abrutir les camerounais et s’est si bien trouvé, quoi de plus palpitant que de jeter son dévolu sur un opposant comme le professeur Kamto, avec cela on réveille les démons de la division, de la haine tribale, du matraquage médiatique et on détourne les camerounais des vrais enjeux qui restent et demeurent l’élaboration d’un système électoral crédible et consensuel pour une dévolution pacifique du pouvoir politique! Justement, nous avons beaucoup à redire sur les propositions de quelques partis politiques qu’ils ont voulus présenter la semaine dernière au camerounais ç travers une conférence de presse interdite par le Sous-préfet, pour une raison obscure que je ne me ferai pas le plaisir de mentionner ici. Nous nous engageons au MOUSODENA, dans le premier semestre de l’année 2022 à dévoiler une solide proposition d’un système électoral crédible au peuple camerounais !

Cher compatriote, nous nous élevons une fois de plus contre le virage dictatorial que prend le régime Biya, nous affirmons que ce jeu macabre sans le respect des lois de la république est malsain, nous affirmons que rien ne justifie et vraiment rien la séquestration d’un Leader politique par des forces de l’ordre qui devraient appliquer les principes basiques d’un Etat de droit. Que le président Maurice Kamto soit libre de tous ces mouvements, que si c’est devenu un jeu macabre pour certaines autorités administratives en charge de la sécurité des citoyens dans notre pays, qu’ils comprennent que tôt ou tard ils pourront répondre des actes qu’ils posent aujourd’hui ! Que si c’est une opération de com. et de pub, alors que tous comprennent qu’on ne joue pas avec l’avenir d’un pays ! Entretemps les problèmes cruciaux sont relevés au second plan pour s’occuper des futilités qui ne nous servent à rien !

Nous intervenons ce jour pour montrer notre désapprobation de cette situation chaotique et inutile ! Laissez le Président national du MRC, le Professeur Maurice Kamto libre de ces mouvements !

Que la paix de Dieu soit sur vous !

Guy Alain Tchamde
Président national du Mouvement pour la Justice sociale, le Développement et la Protection de la Nature, MOUSODENA

Rejoignez notre newsletter!