Vous-êtes ici: AccueilActualités2022 01 03Article 634939

Actualités of Monday, 3 January 2022

Source: www.camerounweb.com

Nouveau gouvernement, arrestation de ministres : confidences d’un cadre du RDPC

Confidences d’un cadre du RDPC Confidences d’un cadre du RDPC

Paul Biya prépare le renouvellement du gouvernement

• Plusieurs ministres se retrouveront en prison

Ferdinand Ngoh Ngoh serait dans une position inconfortable


Des jours sombres attendent les ministres de Paul Biya impliqués dans différentes malversations financières. De retour aux affaires après avoir passé plusieurs mois à Mvomeka’a, le président entend demander des comptes à plusieurs de ses collaborateurs. Selon des sources bien introduites dans le sérail, le chef de l’Etat attend la fin de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Total 2021) pour annoncer le nouveau gouvernement tant attendu.

Cette information vient d’être confirmée par Charles Élie Zang, communicant RDPC : « Après le CAN, il y aura un nouveau gouvernement; et ceux qui partiront vont faire face à la rigueur de la loi », a –t-il déclaré sur les ondes de ABK Radio ce 3 janvier 2022.

Lors de sa dernière adresse à la nation, le chef de l’Etat avait annoncé les couleurs en précisant que les auteurs des détournements de deniers publics répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes.
Même s’il n’a mentionné aucune une affaire en particulier, les Camerounais sont nombreux à indexer les responsables des nombreux scandales liées à la gestion des 180 milliards de francs CFA octroyés au Cameroun pour lutter contre la pandémie du Coronavirus.

« Nous devons renforcer la gouvernance dans la gestion de nos finances publiques, en luttant contre la corruption et le détournement des deniers publics". Et de poursuivre que "tous ceux qui se rendent coupables de malversations financières ou d'enrichissement illicite, en assumeront les conséquences devant les juridictions compétentes », avait déclaré Paul Biya.

Ferdinand Ngoh Ngoh

Selon les confrères de Camer.be, le secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh et le Directeur Général du Port autonome de Douala ( Pad), Cyrus NGO'O, font également partie des personnalités de la Républiques qui pourront faire objet de poursuite judiciaire après la publication du nouveau gouvernement.

« ‘l'Opération Épervier", ne saurait aucunement être crédible si, une personnalité comme Ferdinand NGOH NGOH, n'est pas interpellée. L'homme est dans tous les coups fourrés : tête de proue des 3 000 milliards francs CFA de la CAN 2019 avortée après qu'il a fait mentir le président de la République comme un gamin ; les 180 milliards de la lutte contre le Coravirus », rapporte le journal.

Rejoignez notre newsletter!