Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 07 11Article 443134

General News of Wednesday, 11 July 2018

Source: SIP N°035

Mésentente au sein de l’armée: un Colonel du Sud se déchaine

Au firmament de sa brillante carrière militaire à l’échelle nationale et internationale, un Colonel de l’armée camerounaise, dit être victime d’un complot bien huilé, qui l’aurait envoyé frauduleusement à la retraite, à 58 ans seulement, en violation flagrante de son statut particulier régit par les textes et règlements de 2006, relatifs aux réserves mobilisables. Actuellement, face à ce qu’il qualifie de scandale de trop, il menace de tout déballer, avec les noms des commanditaires de ces réseaux occultes qui gangrènent le Ministère de la Défense, à l’attention du Chef de l’Etat, Chef suprême des forces armées, S.E Paul Biya.

Homme charismatique, réputé rigoureux, ayant une rectitude morale inébranlable, le vaillant Colonel de l’armée camerounaise, en disgrâce aujourd’hui, a gravi tous les échelons dans le haut commandement des forces de défense. Avec honneur et fidélité, il a servi la République, au cœur même de tous les enjeux sécuritaires que traverse le Cameroun actuellement. Ce qui ne lui a pas toujours valu des roses de la part de ses frères d’armes, encore moins de certains de ses collaborateurs les plus insoupçonnés, tapis dans les réseaux de l’ombre, au Ministère de la Défense, car régulièrement considéré comme incorruptible, dont gênant et encombrant pour les sales besognes de ces brebis galeuses d’un corps d’élite, comme celui de l’armée nationale.

LIRE AUSSI: Présidentielle 2018: 10 choses à savoir sur Maurice Kamto

Plusieurs fois relevé de ses fonctions de commandement et ramené à la réserve militaire, pour avoir refusé énergiquement de s’aligner du côté de l’injustice et de la trahison, en plongeant dans certains ré- seaux de coups foireux, orchestrés par sa hiérarchie militaire, le Colonel en question, n’a eu la grâce que par cette reconnaissance du Chef de l’Etat, S.E Paul Biya, Chef des armées, pour ses loyaux services rendus à la nation, dans tous les postes de commandements par lesquels il est passé. C’est ainsi qu’il a été à chaque fois réhabilité et porté à des postes de responsabilités de plus en plus prestigieuses, jusqu’au niveau international, avec à chaque fois, toutes les médailles, distinctions et décorations de la vaillance et de la bravoure militaire, accordées exceptionnelle- ment par le Président Paul Biya.

La goutte d’eau qui aurait dé- bordé le vase, dans cette mafia de haut niveau, à la fois au Ministère de la Défense et à la Présidence de la République, autour de ce Colonel, c’est le fameux décret de sa mise à la retraite, signé par le Président Paul Biya, en Mai dernier, mais qui ne se retrouverait jusqu’ici dans aucunes traces officielles de la Présidence de la République, même pas dans le bulle- tin bilingue d’information du Cabinet Civil, « Le temps des réalisations », du mois de juin 2018, qui a pourtant recensé systématiquement tous les derniers textes et décrets régulièrement signés par le Chef de l’Etat.

C’est dire que, selon cet infortuné, lui-même, très bien introduit dans les services de renseignement et les couloirs du Palais de l’Unité, ce décret l’envoyant précipitamment en retraite, serait frauduleusement produit par ses détracteurs aigris, afin de briser sa brillante carrière professionnelle qui le portait déjà au firmament des missions étrangères, alors même qu’il bénéficierait encore, suivant l’arrêté N°202 du 25 Octobre 2006, d’un statut particulier dans les corps de défenses, admis en réserve mobilisable pour 03 ans supplémentaires au moins, après sa récente nomination par le Président de la République aux hautes fonctions diplomatiques, en 2017 seulement.

LIRE AUSSI: Plan d'urgence: après l’Université de Douala, celle de Yaoundé II dévoile son aide

Face à ce qu’il qualifie personnellement d’injustice inacceptable, le Colonel déchainé, entend désormais poursuivre son offensive irréversible, sur le front des grands déballages, et ceci nommément, à l’attention de Président Paul Biya, sur les manœuvres de ces réseaux oc- cultes, identifiés et identifiables, qui gangrènent à ciel ouvert la grande muette camerounaise, à l’heure même où, le pays est attaqué, par les ennemis de l’intérieur, sur tous ses fronts sécuritaires, Nord, Est, Sud- Ouest et Nord-Ouest, et dont la sérénité dans les rangs des forces de défense devrait être renforcée, avec les plus hautes précisions.

Au regard de ce bras de fer très engagé, qui s’annonce déjà entre ces présumés forces du mal et le Colonel en question, qui exige sa réhabilitation immédiate et sans condition, la suite du déballage dans les prochaines éditions, s’annonce plein de révélations fracassantes, les plus insoupçonnées, avec tous les rebondissements et les éclaboussements que cela pourraient engendrer.