Vous-êtes ici: AccueilInfos2017 03 10Article 408183

General News of Friday, 10 March 2017

Source: camer.be

Les A-côté du 08 Mars


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ils ne manquent aucune occasion pour trouver des pigeons à plumer. Et la Journée internationale de la femme célébrée hier avec faste, à Yaoundé notamment, présentait une excellente opportunité pour ces filous qui sont sortis en masse. C’est ainsi qu’ils ont dépouillé d’honnêtes gens ayant baissé la garde, tout à leur contemplation des défilantes.

A la fin de la grande parade, des cris de détresse ont été entendus ici et là dans les tribunes : des téléphones portables et même des portefeuilles se sont volatilisés sans trop comprendre comment. L’on s’est mis à soupçonner un monsieur fringant, au-dessus de tout soupçon, parti précipitamment vers la fin du défilé.


Cette affaire de talons !

Les organisateurs du défilé au boulevard du 20 mai ont passé le message en boucle dans les médias et même au niveau des associations féminines: pas de chaussures à talons hauts, ni de bébés ou de sacs à main. Les contrevenantes allaient être sorties des rangs. Il faut croire que l’application de cette mesure a connu des dysfonctionnements, car de nombreuses défilantes sont apparues perchées sur des échasses.

Malheureusement marquer le macadam à cette hauteur s’est avéré un exercice périlleux pour certaines qui, ne pouvant plus suivre la cohorte, ont dû quitter les rangs au niveau des tribunes. Et ce sous les quolibets du public.


L’occasion fait le larron

Il n’y a rien de mieux que les grands rassemblements pour booster les affaires, tous les spécialistes du marketing vous le diront. De nombreuses institutions dont Elecam, la police et autres églises ont donc profité de la présence des masses féminines hier au centre-ville pour procéder qui, à l’enregistrement dans le fichier électoral, qui à la sensibilisation pour l’établissement d’une carte nationale d’identité, qui à l’évangélisation. Toutes choses qui ont par ailleurs permis à ces dames de « tuer » le temps en attendant leur tour de passage devant les tribunes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter