Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 23Article 629632

Actualités of Tuesday, 23 November 2021

Source: www.camerounweb.com

Immoralisme sexuel: un groupe de part0uzeurs démantelé dans un bar à Douala

Le groupe de sexe démantelé Le groupe de sexe démantelé

• l'alerte avait été lancée il y a quelques jours par la rédaction de CamerounWeb

• Plusieurs snacks bars étaient devenus des lieux de sexe en plein air à Douala

• L'un d'eux a été démantelé il y a quelques heures


La rédaction de CamerounWeb a reçu hier soir les images de groupes de Camerounais arrêtés en plein ébats sexuels dans un bar à Douala. Selon nos sources, la fête sexuelle avait déjà commencé, quand la police, alertée est arrivée sur les lieux. Femmes, hommes jeunes participaient à cette partouze devant d'autres clients qui s'en délectaient.

"Les images de gangbang, de mélangisme, de candaulisme, de fétichisme et de domination avaient inondé les messageries WhatsApp il y'a de cela quelques jours montrant dans un bar des clients, bouteille de bière en main loger leur 3e pied dans les profondeurs mouillées du pays bas de plusieurs femmes.
Une bouteille de bière de Kolo vous donnait accès à la salle baptisée "Le temple du ntep-ntep"..., écrit notre source avant d'ajouter que "plusieurs acteurs de ce bar érotique ont été interpellés par la police et placés dans des cellules".

Pour le moment, tous les acteurs impliqués dans ces soirées sexuelles sont aux arrêts. Ils seront poursuivis devant les tribunaux. Devenu un phénomène de plus en plus inquiétant, car prenant de l'ampleur, le sexe en plein air devant les clients des snacks bars se fait dans l'ignorance totale des autorités.

Selon des informations parvenues à la rédaction de CamerounWeb, ces parties de jambes en l'air se font sous les yeux enjoués du public s'empiffrant d'alcool dans plusieurs snacks bars à Douala.

Selon certaines indiscrétions, ces Snacks se situeraient dans les quartiers comme Borne 10, PK 14 etc.



PHENOMENE SOCIETAL

Le sexe dans la société camerounaise a perdu son caractère sacré. Partouzes, orgies, sexe en public et sur la place publique, homosexualité sont érigés en pratiques courantes et quelque part normalisées par une jeunesse en pertes des valeurs.

L'affaire Gaëlle Enganamouit qui a défrayé la chronique il y a quelques jours est une illustration parfaite de l'état de la décadence de la jeunesse camerounaise. Des vidéos de la meilleure joueuse d’Afrique en 2015 ont circulé il y a quelques jours sur les réseaux sociaux.

Dans un pays comme le Cameroun où l’homosexualité est une infraction prévue et punie par le code pénal, l’orientation sexuelle de Gaëlle Enganamouit dérange plus d’un. En effet la joueuse entretenait une relation amoureuse suivie avec son amant depuis un bon moment. Gaëlle Enganamouit apparait complètement nue entrain de sucer les pieds de sa partenaire dans l’une des vidéos que la rédaction de CamerounWeb a visualisées.

Dans l’une des vidéos, elle est aperçue nue se faisant caresser les cheveux toujours par sa charmante partenaire habillée aux couleurs de l’équipe nationale du Cameroun. Les deux tourtereaux semblent vivre une histoire féérique. Elles se filment dans toutes les positions ; au lit, dans la voiture…

Des sources évoquent des scènes de ménage entre Gaelle et sa chérie, une certaine Kalifa qui souhaiterait mettre fin à leur relation. Sur les réseaux sociaux, les internautes ne s’empêchent pas de faire un lien entre ce nouveau scandale et la démission de Gaëlle Enganamouit de son poste de Team manager de l’équipe nationale dames.

Si officiellement elle évoque ses mésententes avec le président par intérim de la Fédération camerounaise de football pour claquer la porte, d’autres sources indiquent que sa démission a pour but d’anticiper les effets désastreux de l’apparition des sextapes sur son image.

Rejoignez notre newsletter!