Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 09 25Article 447372

Sports News of Tuesday, 25 September 2018

Source: cameroon-info.net

FECAFOOT: Bidoung Mkpatt et Dieudonné Happi, un nouveau désaccord

Le président du Comité de normalisation est opposé à l’idée du ministre des Sports de tenir l’Assemblée générale d’adoption des statuts de la FECAFOOT après l’élection présidentielle.

Tout ou presque les oppose ! Bidoung Mkpatt le ministre des Sports et de l’Education Physique et Dieudonné Happi, le président du Comité de normalisation de la FECAFOOT ne s’accordent que très difficilement sur un sujet. Le récent échange de correspondances en est la preuve.

Le 18 septembre 2018, Me Happi informe l’opinion, par voie de communiqué signé de Parfait Siki, nouveau chef de département communication de la FECAFOOT, que l’assemblée générale extraordinaire d’adoption des statuts est programmée pour le 27 septembre au centre de la CAF de Mbankomo.

Le 22 septembre, un autre communiqué signé du même chef de département communication de la FECAFOOT, annonce le report de ladite assemblée générale. Ce revirement, renseignent des sources bien informées, est consécutif à une correspondance du ministre des Sports, parvenue au président du Comité de normalisation le 17 septembre 2018, donc la veille de la publication du premier communiqué.

LIRE AUSSI: Lions Indomptables : Seedorf convoque Clinton Njié qui est blessé

Bidoung Mkpatt fait remarquer que le processus électoral à la FECAFOOT charrie les passions et qu’il est mal pensé de lancer ledit processus électoral en pleine campagne électorale pour la présidentielle. C’est d’ailleurs l’argument avancé par la FIFA pour soutenir la prorogation en cours du mandat de Me Happi et son équipe. Le ministre propose de lancer le processus à la mi-novembre.

Dans sa lettre-retour qui a fuité sur les réseaux sociaux, le président du Comité de normalisation fait remarquer au ministre que « l’assemblée générale adoptive des nouveaux textes ne fait pas partie du processus électoral de la FECAFOOT ». En plus, poursuit l’avocat, « cette AG qui ne concerne qu’une centaine de personnes suffisamment responsables et avisées ne présente aucun risque sécuritaire ».

Vers une autre prorogation ?

Dieudonné Happi indique que son équipe, prenant en compte le double impératif de l’élection présidentielle et du respect de la date butoir du 16 décembre 2018 fixée par la FIFA, a fait tenir un calendrier du processus électoral à la FECAFOOT allant du 23 octobre 2018 à la mi-décembre.

Il attire enfin l’attention du ministre sur le fait que « les élections à la FECAFOOT couvre pratiquement tout le territoire national » et « ne peuvent se tenir en un mois ». Ainsi, conclut-il, « le Comité de normalisation n’a pas été en mesure de prévoir le démarrage de ce processus électoral à partir de la deuxième quinzaine du mois de novembre comme suggérée dans vos correspondances susvisées ».

En clair, une fin de non-recevoir au ministre des Sports. Ce qui annonce une petite tempête qui pourrait déboucher sur une troisième prorogation du mandat du Comité de normalisation.