Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 01 17Article 430832

General News of Wednesday, 17 January 2018

Source: cameroonweb.com

Après la censure de Bernard Njonga, Canal 2 accuse Jean-Bruno Tagne

Voici le communique pondu par la chaine Canal2 International

“Chers téléspectateurs, Il a été décidé et de façon unanime par le Comité de Direction qu’avant même le premier contact avec une personne, une personnalité, pour invitation à une émission sur nos antennes, le Comité Editorial et surtout le Directeur Général (Directeur de Publication) devrait en avoir systématiquement information pour avis et accord.

Par ailleurs, la Direction des Programmes est le seul organe interne à Canal 2 International habilité à programmer à l’antenne des bandes d’annonce des émissions après respect de la procédure plus haut indiquée. Cependant, du haut de sa responsabilité de Directeur Général Adjoint, chargé du développement dont est investi, Jean Bruno Tagne, a fait diffuser la bande d’annonce du programme « La Grande Interview » dont il est le présentateur dans l’émission « Nous chez vous », en marge de la réglementation, faisant croire à une validation de la Direction Générale. Pire encore, ce dernier a poussé plus loin en faisant unilatéralement venir l’invité pour cette émission en direct ce mardi 16 janvier 2018, créant à ce dernier un préjudice certain (d’où nos excuses adressées à ce dernier personnellement) et discréditant par la même occasion toute notre Chaîne auprès de nos millions de téléspectateurs surpris de l’annulation du programme annoncé.

Jean Bruno Tagne s'est déjà vu rappeler à l'ordre plusieurs fois, pour avoir programmé des invités sans prévenir les instances citées plus haut, pour harmonisation des calendriers sur la grille des programmes. Aucune censure dont de cet invité de haut vol que nous recevrons dans les règles nous l’espérons dans les jours à venir, et que nous avons déjà eu à accueillir dans plusieurs programmes dans notre Chaîne de télévision. Nous en profitons d’ailleurs pour vous présenter nos sincères excuses en marge des mesures de recadrages que nous prenons depuis cet incident en interne”.