Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 11 02Article 626302

Politique of Tuesday, 2 November 2021

Source: Aurore Plus

AN 39 du renouveau : trêve de suspense sur la célébration à Sangmélima

Le comité central vient de trancher Le comité central vient de trancher

La question de l’occupation du siège de président de la section Rdpc du Dja et Lobo 1 avait plongé quelques militants dans l’inquiétude, alimentée par des manœuvres sibyllines des perdants du processus de renouvellement des bureaux des organes de base du parti dans cette unité politique. Le comité central vient de trancher, en actant tous les résultats ayant sanctionné les élections internes au parti du flambeau.

Trêve de spéculations ! Trêve d’intoxication ! C’est désormais acquis, l’élection du Dr Jean Sylvain Mvondo comme président de la section Rdpc du Dja et Lobo 1. Ceci constituait bien une vérité de Lapalisse, au regard des résultats ayant sanctionné le vote des militants au terme du processus électoral, mais de manœuvres pernicieuses étaient orchestrées par quelques apparatchiks du système, visiblement décidés à voguer à, contre-courant de la volonté de base militante, et de la volonté de la hiérarchie du parti, tendant à choisir librement les responsables à la base.

A Sangmélima, des voix surfaient toujours sur l’attente de la proclamation officielle des résultats des élections dans les sections du Dja et Lobo, manipulant une opinion qui se sentait bien trahie par quelques élites, qui profitent très souvent de leur positionnement auprès du chef de l’Etat pour travestir la volonté du peuple, sous le couvert de « hautes instructions» qu’elles au raient reçues du président Paul Biya.

En outre, des notes de renseignements, cousues de fil blanc, et adressées au chef de l’Etat, tentaient malencontreusement à diaboliser celles des élites en désaccord avec ces nouveaux conquistadores, qui veulent placer le Dja et Lobo sous coupe réglée, afin de satisfaire leurs instincts de domination sans partage. Des esprits retors ont franchi le rubicond, prétextant à travers des publications ignobles sur les réseaux sociaux, la désolidarisation du ministre Louis Paul Motaze, coordonnateur départemental des activités du parti, du processus électoral tel qu’il s’est déroulé à Sangmélima.

Les deniers spasmes des mauvais perdants, qui, en multipliant des annonces affolantes, croyaient pouvoir influencer la décision attendue du chef de l’Etat, pour une reprise des élections dans le Dja et Lobo 1. Même l’adoubement de la commission régionale de supervision du processus pour le Sud, dont le chef, le Pr Jacques Fame Ndongo, avait écrit à Jean Sylvain Mvondo ès-qualité au lendemain de son élection, ne semblait pas convaincre outre mesure ceux qui comptaient sur d’autres «hautes instructions » du chef de l’Etat pour contourner le choix de la base militante.

Ceux qui attendaient donc un arbitrage de Paul Biya peuvent déchanter. Le comité central du Rdpc vient de trancher sur le vif, net tel un couperet, au terme de la réunion de sa commission centrale de supervision des opérations de renouvellement des bureaux des organes de base et de ses organisations spécialisées, tenue au Palais des Congrès de Yaoundé le 27 octobre denier.

« La commission centrale de supervision a pris acte des résultats proclamés à l’issue des différents scrutins pour l’élection des bureaux des cellules; des comités de base, des sous-sections et des sections. Dans la même mouvance, le Secrétaire général du comité central invite les chefs des délégations permanentes régionales et départementales du comité central, ainsi que les présidentes et présidents des sections Rdpc, à veiller à la sauvegarde de la conformité des bureaux élus des sous-sections, des comités de base et des cellules », peut-on lire dans le communiqué final des travaux. Exit donc les messes de minuit, les manœuvres de bas étage, les intoxications et les pleurnicheries. La messe est désormais dite.

A Sangmélima et dans le Dja et Lobo en général, tout le monde connait le résultat de la consultation électorale tel que proclamé sur place par la commission communale, notamment concernant la section Rdpc du Dja et Lobo 1, la seule à avoir suscité des polémiques somme toute puériles. Sur les 16 921 suffrages exprimés, André Noël Essian, le président sortant, avait recueilli environ 5 500 voix, soit sensiblement 33,13 %, alors que son concurrent Dr Jean Sylvain Mvondo, était crédité de quelque 10 667 suffrages, représentant sensiblement 64, 77 % des voix, pour un scrutin qui a mobilisé près de 98 % des électeurs.

Un résultat aux relents de plébiscite, qui trahit la ferme volonté de la base militante, en faveur d’un changement d’homme à la tête de la section Rdpc du Dja et Lobo 1. Ceux qui, sur fond de ces manœuvres souterraines de retoque de la volonté populaire, spéculaient encore sur le nom de celui qui devra occuper le siège de président de la section Dja et Lobo 1, et en même temps chargé de l’organisation matérielle des manifestations lors de la commémoration du 39lèn,e anniversaire de l’accession au pouvoir du président Paul Biya, sont désormais servis.

Ce sera bel et bien Jean Sylvain Mvondo, le candidat choisi par la base, en dépit de peaux de bananes et des manœuvres de blocage, dont le choix vient ainsi d’être adoubé par la hiérarchie du parti. D’ailleurs à l’occasion de cette commémoration, le comité central appelle à un resserrement des rangs après les déchirures enregistrées lors du processus électoral.

« A l’occasion du 39’rne anniversaire, le 6 novembre 2021, de l’accession de son Excellence Paul Biya à la magistrature suprême, le Secrétaire général du comité central appelle les présidentes et présidents des sections Rdpc, Ofrdpc, et Ojrdpc, à une commémoration unitaire, qui se voudra un temps de mobilisation et de rassemblement des militantes, militants, amis et sympathisants du Rdpc », indique le communiqué. A charge pour les perdants à tourner définitivement la page des élections pour se consacrer désormais à la vie du parti. S’ils sont de vrais militants.

Rejoignez notre newsletter!