Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueMarie Thérèse Abena Ondoa

Cameroun Famous People

Politique

Marie Thérèse Abena Ondoa

Ministre

MarieThereseOndoua0
Date of Birth:
1942-08-10
Place of Birth:
Douala

Marie-Thérèse Abena Ondoa (née Obama) le 10 août 1942 à Douala, est une universitaire et politicienne camerounaise. Elle est Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille depuis 2009. Elle était doyenne adjointe à la Faculté de médecine de l’Université de Yaoundé avant sa nomination comme ministre.

Avant sa nomination ministérielle, elle a travaillé dans des environnements tels que les universités et les hôpitaux. Elle a notamment été professeur à la faculté de médecine de l’Université de Yaoundé I; Vice-Doyen de cette faculté, en charge de la recherche et de la coopération; et chef du service de pédiatrie du CHU de Yaoundé. Elle a été nommée directeur de l'hôpital régional de Yaoundé le 17 Mars 2009, devenant la première camerounaise femme à occuper ce poste.

En 2009, quatre mois après sa nomination à la tête de l'hôpital régional de Yaoundé, elle est nommée Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, en remplacement de Suzanne Mbomback ; qui occupait ce poste à partir de 2004. Elle a été reconduite pour exercer ces mêmes fonctions lors du remaniement ministériel du 2 octobre 2015, au sein du cabinet de Philemon Yang. En 2016, elle a géré un budget de près de 7 milliards de francs CFA (un peu plus de 10 millions d’euros), soit une augmentation de 21% par rapport au montant de l'année précédente.

Lors de la troisième Journée internationale des droits de l'enfant en 2016, elle s'est fermement opposée au mariage des enfants, qui affecte particulièrement les filles en les privant d'éducation et en dissuadant leur autonomisation. Elle a appelé les chefs communautaires et religieux, ainsi que les journalistes et les chefs de famille, à lutter contre cette pratique et «d'autres pratiques traditionnelles négatives».

Concernant les retards dans l'éducation et la formation des femmes, elle a plaidé pour une politique de construction d'écoles, qu'elle a mise en œuvre avec des financements étrangers dont celui du Japon. Son ministère soutient les centres de formation professionnelle pour les filles qui ont abandonné l'école dans les zones rurales. Ces centres proposent des programmes tels que les technologies de l'information et de la communication (TIC) et la gestion de projets, qui permettent aux bénéficiaires de travailler localement.

Le 19 avril 2012, un projet de loi portant révision du code électoral du Cameroun a été adopté. Il a adopté des mesures de respect de l'égalité des sexes, ce qui a entraîné une augmentation du nombre de femmes parlementaires de 25 à 56, permettant au pays d'atteindre les objectifs fixés par la Convention pour l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW).

wikipédia