Vous-êtes ici: AccueilPaysPeoplePolitiqueAma Tutu Muna

Cameroun Famous People

Politique

Ama Tutu Muna

Ministre

AmaTutuMuna
Date of Birth:
1960-07-17
Place of Birth:
Limbé

Née le 17 juillet 1960 dans la ville de Limbé (Cameroun), Ama Tutu Muna est originaire de Mbengwui (Nord-Ouest Cameroun). Elle obtient en 1979, son Baccalauréat série A4 et son GCE (General Certificate of Education) Advanced Level au Lycée Général Leclercq de Yaoundé. Après quatre années d’études à Montréal, Londres, et en Allemagne, achevées par l’obtention de plusieurs diplômes professionnels et d’un Bachelor’s degree ès Lettres, elle revient au Cameroun et travaille autant dans le secteur public que dans le secteur privé.

En 1997, elle est nommée Secrétaire particulière de Salomon Tandeng Muna, ancien premier ministre, ancien vice-président de la république et ancien président de l’Assemblée Nationale du Cameroun, poste qu’elle occupe jusqu’au décès de celui. Elle est nommée secrétaire d’Etat au ministère du Commerce en 2004, puis, ministre de la culture en Septembre 2007. Elle est ensuite nommée ministre des Arts et de la Culture en 2011. En Mars 2017, elle est nommée membre de la CNPBM.

Ama Tutu MUNA incarne l’humilité, de sérénité, l’esprit d’innovation, l’intégrité et la réussite. C’est à ce titre qu’elle suscite l’admiration de ses collègues. Son parcours remarquable est jalonné de multiples expériences qui ont enrichi sa carrière. Défenseur du parti au pouvoir, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais où elle est militante de base, elle occupe différents postes de leadership au sein d’associations de femmes. Elle a également créé plusieurs groupes de femmes qui sont très actifs.

Parfaitement bilingue, elle s’exprime aisément en Français et en Anglais, et de manière fluide en Allemand. Dotée d’une grande ouverture d’esprit et d’une importante culture personnelle, elle est collectionneuse d’art et a su allier avec succès les valeurs traditionnelles et occidentales.

En 2014, elle fut critiquée pour avoir transféré des objets d'art de la région du nord-ouest vers la capitale Yaoundé. Le 22 mai 2015, le Premier Ministre Philemon Yang lui a intimé l'ordre de dissoudre sous quarante-huit heures la SOCACIM, la société des droits d'auteur qu'elle venait de créer. Sa mauvaise gestion des droits d'auteur lui a valu de ne pas faire partie du nouveau gouvernement suite au remaniement du 2 octobre 2015. En février 2016, il lui a été demandée de quitter sa villa de fonction au quartier de Bastos, mais elle a refusé et affirmé qu'elle avait pris des dispositions pour l'acheter. Jusqu'en septembre 2016, elle n'avait toujours pas quitté les lieux.