Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2018 05 23Article 439773

Regional News of Wednesday, 23 May 2018

Source: camer.be

Sérail: le RDPC se tue à petit feu à Baham au profit du MRC

La célébration de l’Etat unitaire en cette année électorale au Cameroun aura été pour plusieurs formations politiques, un baromètre essentiel pour mesurer la vitalité de leurs mouvements, à quelques cinq mois de l’élection présidentielle. A Baham, chef-lieu du département des Hauts-plateaux, cinq formations politiques ont répondu présents au défilé du 20 mai, devant un parterre hétéroclite de personnalités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses.

Il s’agit du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir et aux affaires dans l’ensemble du département des Hauts-plateaux, le Social Democratic Front (Sdf) du Chairman Ni John Fru Ndi, l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (Undp) de Bello Bouba Maigari, l’Union des Populations du Cameroun (Upc), et évidemment le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc) du Pr. Kamto, le fils du village.

LIRE AUSSI: "Calixte Beyala profite de Paul Biya pour régler ses comptes'

Si la mobilisation traduisait directement le vote, le Mrc pouvait dores et déjà se bomber le torse. La démonstration était sans appel. Les cadres du parti au pouvoir sont restés silencieux au passage des militants de cette formation politique les mains sur la tête, comme pour plaindre le sort du Cameroun. Un passage qui a suscité des salves d’applaudissements de toute part, à la tribune d’honneur comme derrière la loge du chef traditionnel du groupement Baham, le sénateur Pokam Max II qui en était à sa première sortie officielle en tant que sénateur.

Même le responsable de son musée n’a pas hésité d’exprimer son choix politique. Il a défilé dans les rangs du Mrc, drapeau du parti à la main. En réalité, la tâche ne sera pas aisée pour Pokam Max II. Très souvent accusé à tort ou à raison de fleureter avec le Mrc et aujourd’hui sénateur élu du Rdpc, le guide éclairé du groupement Baham a obligation des résultats, dans un département où le jeu des dupes et l’hypocrisie sont une règle. A cela s’ajoute les égos surdimensionnés et la guerre de leadership qui animent les uns et les autres.

LIRE AUSSI:

Au finish, le parti se meurt, et c’est tant mieux pour le camp d’en face qui n’attend que la moindre faille pour se mettre au devant de la scène. La fête du 20 mai 2018 intervient une semaine seulement après la tournée de prise de contact du préfet dans les neuf groupements des Hauts-plateaux. Tournée restée dans les anales de l’histoire avec ses multiples appels en direction de la population au soutien à Paul Biya. La mobilisation du Mrc au 20 mai à Baham aura été une réponse à cette sortie peu appréciée du public et une alerte forte aux cadres du Rdpc qui ont du mal à parler un même langage.

Dieudonné Kamdem met le préfet en difficulté

Parlant de la fête de l’unité proprement dite, l’on retiendra que pour cette année, Baham a battu le record en termes de médailles du travail, on se croirait un 1er mai. Il se trouve que le richissime homme d’affaires Baham, Kamdem Dieudonné dont aucun de ses établissements n’est installé à Baham son village natal, avait négocié pour la remise des médailles à ses employés. Ils étaient une centaine, venus des villes différentes, qui ont été décorés.

Une saturation en réalité en l’absence du principal demandeur introuvable à la Tribune. Ses employés récipiendaires ont vidé la Tribune dès lors qu’ils étaient servis. Ceux qui ont payé le plus lourd tribut de cette manœuvre ce sont les défilants, contraints d’attendre très longtemps, sous un soleil radieux. Quant à l’élite du Rdpc, la solution magique pour vaincre l’adversité c’est le travail.

Il faut ratisser large pour reconquérir les militants. C’est ce travail que l’honorable Fotso Fostine a compris bien avant, elle qui, en arrivant à Baham pour la circonstance aura prévu des présents aux militants des sous-sections, en plus des 200 tee-shirts et autant des foulards floqués aux couleurs du parti qui ont été distribué