Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2018 05 07Article 438957

Regional News of Monday, 7 May 2018

Source: Essingan N°085

Région du Nord: le spectre de la famine s’éloigne


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La production agricole ira s’améliorant malgré un contexte difficile. Ce, grâce aux mesures gouvernementales annoncées par le Minader à Garoua jeudi, 03 mai 2018 durant le lancement de la campagne agricole 2018.

Une forte pluie, l’une des premières de l’année, qui arrose abondamment la ville de Garoua pour la recouvrir de sa nappe de fraîcheur. Quel meilleur présage, pour entamer une journée à forte coloration agricole. Jeudi dernier, la capitale régionale du Nord recevait le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) Henri Eyebe Ayissi, accompagné de son ministre délégué chargé du Développement rural, Clémentine Ananga Messina.

C’était dans le cadre de la double cé- rémonie de lancement de la campagne agricole 2018 dans la zone septentrionale, et de lancement officiel du Projet d’appui au développement rural (Pader), financé par la coopération allemande à travers le Giz. Deux évènements en un donc, et forcément deux fois plus de bonnes nouvelles pour les producteurs agropastoraux de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord, venus massivement à cette manifestation. La première de ces bonnes nouvelles, délivrée de la bouche du Minader lui-même durant son adresse, réside dans le bilan de la campagne 2017, sur laquelle pesait de nombreuses craintes.

LIRE AUSSI: Région de l’Ouest: une élève surprise en flagrant délit de pratiques occultes

Les changements climatiques, l’action néfaste des insectes granivores, la situation sécuritaire, ou encore l’impact des tensions de trésorerie dans le déblocage des crédits, ont en effet soulevé quelques appréhensions. Mais à la façon de l’économie camerounaise qui sait afficher de la « résilience » face aux chocs exogènes, la production agricole du grand Nord a tenu. Et c’est non sans une certaine fierté que Eyebe Ayissi a clamé que le spectre de la famine ne pèse pas dans la zone, et que la majorité des denrées est accessible, à des coûts globalement maîtrisés.

Batterie de mesures

Dans la foulée, la batterie de mesures d’accompagnement pour la campagne 2018 a été annoncée par le Minader. Avec là encore, quelques bonnes nouvelles, dans la hotte, pour les agriculteurs. Plus d’intrants, semences améliorées et matériels agricoles pour les producteurs, une mécanisation renforcée, la mise en œuvre du programme gouvernemental de maîtrise de l’eau, un réajustement du calendrier agricole pour s’adapter aux changements climatiques, la constitution de stocks alimentaires de sécurité, ou encore les aides d’urgence aux réfugiés en relation avec le Pam, sont autant de mesures qui, ajoutées à la sécurisation qui fait son retour et à un meilleur contrôle des frontières pour empêcher la fuite d’une partie des productions vers les pays voisins, devraient amener des résultats 2018 plus probants.

LIRE AUSSI:Buéa: plusieurs attaques annoncées, panique générale!

Cerise sur le gâteau, les producteurs du grand Nord vont bénéficier d’un guichet de financements supplémentaires, à travers le Pader. Selon l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun, S.E. Hans-Dieter Stell, c’est près de 33 milliards de Fcfa d’investissements qui vont profiter sur 4 ans à plus de 20.000 producteurs, dont 30% de femmes, pour une amélioration escomptée de la production de l’ordre de 10% pour chaque ménage bénéficiaire.

Dans sa phase pilote, le programme Pader va être implémenté dans les communes de Mayo Oulo dans le Mayo Louti, Ngong dans la Benoué et Ngaoundéré III dans la Vina.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter