Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2016 07 04Article 379459

Regional News of Monday, 4 July 2016

Source: cameroon-info.net

La crainte d'une épidémie de choléra menace la Région du Nord


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les pouvoirs publics veulent éviter à la Région du Nord une autre épidémie de choléra après celle de 2015. La maladie avait fait une centaine de victimes. Le Gouverneur Jean Abate Edi’i l’a rappelé les 28 et 29 juin 2016 à Garoua au cours des réunions de coordination d’administration et de sécurité qu’il a présidées.

En revenant sur cette information, L’Œil du Sahel du 4 juillet 2016 souligne que ces travaux sont généralement réservés aux responsables au niveau régional. Mais au regard de l’urgence de la situation, le numéro 1 de la Région a élargi ces réunions aux Sous-préfets, notamment de Garoua 1er, 2e et 3e. «Le gouverneur tenait à leur réitérer sa détermination à combattre l’épidémie de choléra. Il a ainsi saisi l’opportunité pour inviter ces sous-préfets à ne pas transiger sur les mesures à prendre pour barrer la voie à cette maladie». Une attitude du Gouverneur consécutive au retour des pluies qui font craindre une autre épidémie de choléra dans la Région.

En 2015 déjà, au cours de la tournée dans les unités administratives de sa Région, Jean Abate Edi’i avait préconisé le respect de certaines mesures afin de préserver les populations de cette épidémie. Le journal indique à ce propos qu’«il avait notamment insisté sur le fait que les Sous-préfets et les autorités traditionnelles devaient convaincre les populations d’adopter des pratiques d’hygiène saines, par la construction, entre autres, des latrines modernes».

Ces prescriptions, croit notre confrère, n’avaient pas été respectées. Or, comme l’indique L’Œil du Sahel, «le retour des pluies dans la région du Nord s’accompagne généralement de beaucoup de dégâts. Du fait des inondations qu’elles entrainent, celles-ci font resurgir de nombreuses maladies, dont le choléra qui fait d’année en année de nombreuses victimes».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter