Vous-êtes ici: AccueilInfosRégions2017 10 10Article 423094

Regional News of Tuesday, 10 October 2017

Source: journalducameroun.com

Commune de Zina: les populations aux abois après des inondations


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Avec les pluies des dernières semaines, les populations de cet arrondissement ont les pieds dans l’eau. Les moins chanceux ont perdu leurs maisons et leurs récoltes.

Aboukar pourrait parler des heures, tellement il en a à dire sur la situation qui prévaut actuellement dans sa localité d’origine. L’expert des écosystèmes humides du Bassin du Lac Tchad est un natif et habitant de Zina, commune située dans le département du Logone et Chari (Extrême-nord du Cameroun).

Depuis quelques semaines, cet arrondissement est menacé par les eaux, à la faveur de fortes pluies qui s’abattent dans les régions septentrionales du Cameroun.
Les populations des villages Arainaba, Manka, Gala, Padmangaye, Alvakay, Malazina, Sara-Sara et Doueing ont les pieds dans l’eau depuis plusieurs jours, ce qui n’est pas sans conséquence sur leur routine. En effet, de nombreuses familles ont dû quitter leurs maisons pour trouver refuge dans les zones moins affectées par la montée des eaux comme Zina-centre ou encore Lahai.
Heureusement pour certains de ces déplacés, la solidarité s’organise pour les accueillir. Aboukar dit abriter une vingtaine de personnes en ce moment chez lui. D’autres ont été orientés vers des écoles ou autre lieux pouvant supporter l’afflux des sinistrés.

L’expert craint pour les jours à venir. En effet, les champs ont été inondés. Les récoltes s’annoncent maigres. La pression alimentaire pourrait donc être forte dans les prochains jours. Mais l’on peut déjà mesurer les conséquences chez les écoliers et les commerçants. Certaines écoles ont dû fermer et transférer leurs élèves dans des établissements qui, pour le moment, échappent aux inondations. Des marchés ne peuvent plus fonctionner compte tenu de l’invasion des eaux.

Pour le moment, il est peu aisé de dresser un bilan matériel. Mais, de nombreuses maisons auraient cédé à la pression des eaux. Sur le plan humain, de source officielle, aucun mort n’a été signalé. Cependant, les risques de maladies liées à l’eau sont omniprésents.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter