Vous-êtes ici: AccueilInfosPress Releases2015 11 25Article 345687

Press Releases of Wednesday, 25 November 2015

Source: carmer.be

Mémorandum au gouverneur de la Région de l’Ouest


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Monsieur le Gouverneur,

Nous avons l’honneur de porter très respectueusement à votre attention les exactions dont nous sommes victimes de la part d’agresseurs et, d’autre part, des agents de la société ENEO (Ex-AES-Sonel), pour des vols de câbles électriques. Ces faits qui se produisent depuis des années n’ont jamais bénéficié de l’attention de la force publique (police ou gendarmerie).

Ainsi dans la nuit du 21 novembre 2015 à 21 heures, les habitants du quartier ont été victimes d’une coupure d’énergie subite pendant laquelle un des nôtres (M. KENGNE Guy) a surpris le dénommé BILE, alias PAPUS, en train d’escalader un poteau électrique. Une fois au sol, l’incriminé essaie de se dissimuler, ce qui attire l’attention du nôtre qui n’hésite pas alors à user de sa torche pour éclairer les lieux. S’approchant du suspect, il l’interroge sur son identité et sa présence en ces lieux, ce à quoi le suspect répond qu’il est le fils du Pasteur TSINDA Jean Belmond de la paroisse EEC toute proche. Vérification faite par le nôtre qui s’en est enquis au pasteur en personne, les dires du suspect sont complètement fausses. Le Pasteur va jusqu’à déclarer qu’il est lui-même victime d’actes d’agressions récurrents. Pendant ce temps le suspect tente de prendre la fuite mais sera attrapé par la population du quartier venue au secours peu après appel à l’aide du Pasteur TSINDA et de KENGNE.

Une fois capturé par la population, les habitants du quartier font appel au CB de la Brigade Ter de Kongso, qui se dit souffrante mais leur dit aussi de « faire ce qu’ils veulent du suspect» (sic). Dépassées par cette recommandation incongrue, les populations appellent vainement le N°117 de la police. Pendant que le suspect se trouvait encore entre leurs mains, des agents des Brasseries du Cameroun ainsi que ceux de ENEO interviennent pour l’extraire des mains des populations, tout en leur faisant comprendre qu’ils ont suffisamment de relations pour empêcher le dénouement judiciaire de ce flagrant délit parce qu’ils ont « suffisamment de relations » (sic).

Le lendemain, les mêmes agents reviennent avec le suspect de la veille dans 2 véhicules des Brasseries du Cameroun immatriculées LT 671 BE et LT 672 BE, sous la direction de Mme EBODE pour rencontrer les populations victimes et le Pasteur TSINDA. Pendant que le suspect négociait un arrangement à l’amiable pour le remplacement du câble de 200 m sectionné la nuit et emporté dans le véhicule des Brasseries, Mme EBODE s’est opposée à cet arrangement arguant que les Brasseries du Cameroun et ENEO « n’ont pas affaire aux petites gens du quartier » (sic).

Nous décrions, d’abord, le comportement inadmissible de la Cdte de Brigade de KONGSO qui s’apparente à une démission de fait de son poste de responsabilité ; ensuite, dénonçons l’attitude scandaleuse de complicité des agents des Brasseries et de ENEO cités ici, qui semblent opérer de concert avec les sectionneurs de câbles électriques ; enfin, dénonçons également le fait que jusqu’à lors, les poteaux électriques alimentant notre quartier soient veufs de leurs câbles, plongeant tout le quartier dans le noir.

Impuissants à faire valoir nos droits partout ailleurs, nous avons trouvé utile de vous saisir d’urgence afin que vous usiez de toute votre autorité pour que l’affaire que nous venons d’évoquer puisse être éclaircie, les responsabilités ou culpabilités établies, et que notre quartier recouvre enfin la lumière

Fait à Bafoussam, le 24 novembre 2015

ONT SIGNE

Le Pasteur de la Paroisse KENA, le Pasteur TALLA Robert
Mme MAMBA Denise,épouse FONKOUE représentée par MANFOUO Paul
TIOMELA Zéphirin TEUBOUE Zacharie 
TSINKOU Samuel
KENGNE Guy

Ampliations :

- Organisation de défense des droits humains, FFCI, Ydé ;

- Procureur Général Cour d’Appel de l’Ouest ;

- Procureur de la République, Bafoussam ;

- Directeur régionale des Brasseries du Cameroun ;

- Direction régionale ENEO, Bafoussam ;

- Médias nationaux et internationaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter