Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2016 07 21Article 381738

Politique of Thursday, 21 July 2016

Source: camer.be

SDF : Bataille pour la succession de Fru Ndi


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Face aux manoeuvres engagées pour le remplacer, le chairman s’en remet à la convention élective prévue en février 2017.

Un congrès extraordinaire du Social Democratic Front pour désigner un éventuel remplaçant du chairman lors des prochaines élections présidentielles n’est pas encore convoqué. Il est même inopportun, selon plusieurs cadres du parti qui rappelle que le président de la République n’a pas encore tranché la question des élections présidentielles anticipées.

Au sein du Sdf pourtant, des candidats tirent déjà des ficelles dans l’ombre pour s’assurer un positionnement. Après les opérations de renouvellement des organes du Sdf assez mouvementées dans la région du Littoral il y a quelques semaines, l’heure est à la campagne médiatique.

La semaine dernière, nos confrères du journal « The Guardian Post » dans leur édition du 14 juillet 2016, écrivent que pour la présidentielle 2018, des négociations sont en cours entre le chairman et un groupe de sages du Sdf afin de choisir le vice-président, Joshua Osih, comme candidat. D’après leur source, un comité de sages de ce parti a misé sur Joshua Osih, député du Wouri Centre, pour sa jeunesse, son dynamisme et son intelligence. Son charisme et son ingéniosité constituent également de « solides qualités » avancées.

Fru Ndi dit non à la destruction de son parti Plus grave, ils poursuivent que « Fru Ndi demeure le seul pouvant bien assurer la solidité du parti, mais que ce serait désastreux pour lui d’être investi pour les élections présidentielles de 2018 étant donné qu’il est âgé de 75 ans et vu le désamour des francophones à son égard ». Raccourci ou vaste campagne de manipulation de l’opinion ? Pour l’instant, cette idée fait des vagues au sein du Sdf et divise les cadres et militants du Sdf. Joint au téléphone samedi dernier, 16 juillet 2016, Ni John Fru Ndi a dit être informé de cette campagne.

« Avez-vous appelé Joshua Osih ? Appelez le et demander lui ce qui se passe », a-t-il martelé. Serait-il en train de soupçonner Joshua Osih d’être le commanditaire de cet article ? Pourquoi cette candidature en ce moment où le parti a d’autres enjeux ? Dans une virulente mise au point, le chairman affirmera : « Il n’y a pas un comité de sages au sein du Sdf. Je n’ai jamais rencontré ce groupe. Le parti est actuellement préoccupé par les opérations de renouvellement des organes du parti et c’est le plus important ».

Il ajoute : « C’est lors de la Convention du parti en février 2017 que le candidat sera désigné. Certaines personnes ne doivent pas commencer avec le désordre ! Nous sommes en train de réorganiser le parti. L’individu et le « groupe de sages » responsables de cette confusion veulent tout simplement détruire le parti. Seule la convention choisira ! ».

Plusieurs députés et militants du Sdf soupçonnent Joshua Osih d’être à la manoeuvre. Joint au téléphone ce samedi, il a dit qu’il « ne commente pas les commentaires. Vous voulez que je vous dise quoi ? Quand la position sera officielle, vous serez informé ! ». Selon Jean Michel Nintcheu, président régional du Sdf pour le Littoral, bien informé de cette manoeuvre, « ce comité n’existe pas au sein du Sdf, il n’existe que dans l’esprit des journalistes de The Guardian Post ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter