Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2017 10 10Article 423110

Politique of Tuesday, 10 October 2017

Source: cameroon-info.net

Me Akere Muna ne peut pas gagner contre Biya- Jean de Dieu Momo


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Président du parti politique LES PATRIOTES Jean de Dieu Momo s’est prononcé ce mardi 10 octobre 2017 dans l’émission matinale «Sacré Matin» de Radio Balafon, sur la candidature de Me Akéré Muna aux prochaines échéances électorales présidentielles du Cameroun de 2018.

L’avocat au barreau du Cameroun, Me Jean de Dieu Momo, encourage la candidature de son confrère qu’il trouve d’ailleurs «capable de fédérer toutes les tensions qui règnent actuellement au Cameroun». Seulement, poursuit Jean de Dieu Momo: «je doute qu’il gagne».

Le Président du parti politique LES PATRIOTES explique que l’élection se gagne à l’inscription sur les listes électorales. Si un candidat n’a inscrit aucun citoyen sur les listes électorales, ce dernier a de faibles chances de récolter des suffrages lors des élections.

Me Jean de Dieu Momo ajoute l’exemple de la tontine associative au Cameroun à ses propos pour expliquer les techniques de fédération des voix, lors d’élection dans n’importe quel contexte. Pour lui, «il est difficile de débarquer de nulle part sans avoir fédéré des personnes autour de vous qui peuvent convaincre d’autres personnes par rapport à votre crédibilité».

Sur la matinale de Radio Balafon émettant depuis Douala, présentée par Cyrille Bojiko, Marie Flore Amassana et Emmanuel Koko, Me Jean de Dieu Momo au cours de son interview explique que depuis le début du processus d’inscription sur les listes électorales au Cameroun en 2004, le nombre d’inscrits est à 6 millions 400 après la refonte. Sur ce nombre d’inscrits, 5 millions 800 personnes ont récupéré leurs cartes d’électeur.

«C’est donc ce nombre de personnes qui sont considérées comme électeurs pour l’instant», renchérit le Président du parti politique LES PATRIOTES. Sur ce nombre, le RDPC seul a réussi à inscrire plus de 3 millions d’électeurs. Jean de Dieu Momo révèle donc «qu’il ne s’agira que du miracle pour que Me Akéré Muna réussisse à détourner les électeurs inscrits grâce au RDPC».

Par ailleurs, en attendant la convocation du corps électoral, le fort taux d’abstention pour les inscriptions sur les listes électorales n’est pas en faveur d’une modification de cette tendance défaitiste face à la candidature de Me Akéré Muna aux élections présidentielles du Cameroun de 2018.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter