Vous-êtes ici: AccueilInfosPolitique2015 12 21Article 349621

Politique of Monday, 21 December 2015

Source: camernews.com

Délégations du Rdpc: Le grand malentendu


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La désignation des responsables régionaux issus des rangs du comité central consacre, pour certains, l’illégitimité.

Une fois de plus, comme on l’observe si souvent dans les rangs du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), militants et cadres s’expriment sous cap sur la nomination, par leur président national, M. Paul Biya, le 09 décembre 2015, des chefs des délégations permanentes régionales et leurs membres. Pour certains membres de cette association politique ayant requis l’anonymat, «les actes du président Biya sont la consécration de l’illégitimité. On ne peut comprendre qu’au sortir des élections au sein du parti, le président ait pu prendre ce texte qui vide la présidence des organes de base de son contenu».

Pour ce président d’une section du Rdpc qui attend toujours la validation de son mandat, la logique aurait voulu que le processus de renouvellement soit poursuivit jusqu’au niveau régional. En clair, au lieu des délégués régionaux permanents, il fallait les élire au même titre que les responsables des autres organes de

base». 237online.com Cette position largement échangée durant le week-end dernier par de nombreux membres du parti au pouvoir, fait débat dans les sections. «Ces camarades que le président national nomment, viendront créer davantage de problèmes aux responsables démocratiquement élus. Il faut que dans la pratique politique au Cameroun, de plus en plus, l’on donne et accorde de vrais pouvoirs aux élus. Les camarades qu’on nomme au gouvernement et à d’autres fonctions au niveau étatique, ne sont investis d’aucun pouvoir. C’est un vrai problème», fulmine un membre nommé de l’une des délégations régionales. Pour un membre du Bureau politique du parti qui s’attendait à ce que seuls des cadres issus de ces rangs retiennent l’attention du président national, «cette instance ne se justifie pas dans le fonctionnement de la machine».

A la lecture du communiqué signé le 11 novembre 2014, par Jean Nkuete, le secrétaire général du Comité central du Rdpc, la création des délégations permanentes du Comité central dans les régions procède du respect de «l’article 28, alinéa (1) des statuts (Rdpc, ndlr) qui prévoient la création aux niveaux régional et départemental des délégations permanentes du Comité central chargées de coordonner les activités du parti». Pour autant cette mesure ne vise en rien la rationalisation de la gestion du Rdpc. Surtout que ce parti qui se veut leader sur l’échiquier politique national, sort suffisamment divisé des opérations de renouvellement de ses organes de base.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter