Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2022 01 15Article 636610

Opinions of Saturday, 15 January 2022

Auteur: Prof Aimé Bonny

Un universitaire se moque de Mouelle Kombi: 'il a prononcé 6 fois le nom de Biya en 4 minutes'

Mouelle Kombi Mouelle Kombi

Dans une tribune publiée ce samedi 15 janvier, le prof Aimé Bonny donne l'illustration de la sacralisation d'un mortel par ses semblables, à travers un discours tenu par le ministre des Sports le prof Narcisse Mouelle Kombi lors de la récente victoire des Lions indomptables. La rédaction de CamerounWeb vous propose la tribune du prof Bonny.

---

"L'après match Cameroun-Ethiopie nous a livré une énième facette de l'homme politique Camerounais qui ne peut s'empêcher de sacraliser un humain, pour ne pas dire un mortel.

Dans son propos félicitant la prouesse des lions indomptables contre l'Éthiopie; le ministre des sports a prononcé 6 fois le nom du Président de la République en 4 minutes.

A contrario, durant les 4 autres minutes, ni Roger Milla, ni Rigobert Song, ni Eto'o Fils et encore moins le capitaine des lions n'ont fait étalage de cette incongruité institutionnalisée. Le Président de la république à toutes les sauces y en a marre.

Il est dramatique de répéter, plus de 20 ans après, les mêmes aspérités qu'au temps du Zaïre du Dieu aux pieds d'argiles qu'était Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga. Un tyran sortie par la petite porte comme un vulgaire méchant mortel.

Le fameux combat de boxe Mohammed Ali vs George Foreman s'est déroulé sur un stade jonché de cadavres sous terre. Mobutu tuait ses adversaires politiques.
Le stade Olembé jubile d'une victoire à minima, à quelques minutes (vol d'oiseau) d'un champs de ruine qu'est le NOSO.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Vives les lions indomptables, vive le Cameroun".