Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 08 14Article 445188

Opinions of Tuesday, 14 August 2018

Journaliste: Michel Biem Tong

Un ministre anglohpone fournit des informations aux sécessionnistes [LETTRE]


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les dessous de l’attaque de la résidence de Ngoh Ngoh. Le Maire de Buea Patrick Ekema a reçu des armes pour le compte de sa police municipale afin d’affronter les indépendantistes. Une milice formée de jeunes verra bientôt le jour à Bamenda. Un plan pour faire assassiner des soldats anglophones. Un autre contrat signé par le gouvernement avec une agence de lobbying américaine. Révélations explosives.

Ci-dessous la Lettre adressée à John Mbah Akuroh

J’écris cette lettre au peuple du Southern Cameroon à travers toi ce jour pour exprimer ma satisfaction ainsi que celle de mes collègues au sujet de la manière dont tu as géré la lettre que je t’ai envoyé la dernière fois. Je peux dire avec exactitude que M.Munzu à travers l’organisation de la Conférence générale des Angophones prévue à Buea a voulu utiliser l’Eglise pour déblayer le chemin d’une élection pacifique à Paul Biya dans le West Cameroon. Mais c’est peine perdu parce que nous avons usé de la lettre que Munzu a adressé à Paul Biya pour qu’on en arrive à cet échec.

LIRE AUSSI: Ambazonie: lettre d'un soldat déserteur à ses camarades

Cette conférence n’aura plus lieu parce que l’intérêt du gouvernement à propos a été érodé. Nous sommes également content que les arrangements mafieux entre certains membres du gouvernement et le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Gutierrez ainsi que des membres du Conseil de sécurité sont désormais connus du public…voilà comment nous voulions contribuer à cette révolution. Nous ne pouvons pas laisser perdurer l’esclavage de notre peuple.

Après ma première lettre, les services de sécurité ont intensifié les
surveillances autour de nous afin d’identifier qui se cache derrière toutes ces fuites d’informations. Mais nous ne lâcherons pas prise. Nous resterons ensemble. Ce serait une erreur de votre part de penser que parce que nous vous avions fourni une information sur l’intention du gouvernement de monter le Nord-Ouest contre le Sud-Ouest, alors cela n’aura plus lieu. Les élites du Sud-Ouest ont tenu une réunion récemment à l’effet d’accuser les ressortissants du Nord-Ouest d’être à l’origine de cette révolution et que les quelques ressortissants du Sud-Ouest qui en font partie ne sont qu’une minorité d’égarés utilisée pour donner l’impression qu’il s’agit d’une action collective. Certains ont soutenu au cours de cette réunion que la plupart des villages brûlés par l’armée dans le Sud-Ouest étaient habités par des ressortissants du Nord-Ouest.

C’est pourquoi nous avons délibérément ignoré Simon Munzu, l’initiateur de la conférence pour nous focaliser sur Mgr Christian Tumi et Rév Babila Forshang parce qu’ils sont du Nord-Ouest…Je suis sûr que les élites du Nord-Ouest sont elles aussi en train d’élaborer une stratégie pour discréditer la lutte. L’un d’entre nous a reçu récemment du Port autonome de Douala le droit d’équiper en armes la police municipale de Patrick Ekema à Buea. Pendant ce temps, à Bamenda, une autre élite est en train d’armer des jeunes. Nous sommes en train de chercher les noms de tous ces jeunes mis ainsi à contribution et nous vous les fournirons en temps opportun. A
l’approche des élections, retenez que la tension va monter et les exactions vont s’accroître. Vous êtes sans doute au courant de l’attaque de la résidence du secrétaire général à la présidence attribuée aux combattants anglophones. Il s’agit d’un plan visant à stigmatiser les anglophones vivant dans les grandes métropoles.

C’est pour cette raison que le ministre de la Défense a tenu une réunion ce jour à Yaoundé. Objectif, envoyer des soldats anglophones sur le front de guerre pour qu’ils soient tués par leurs collègues et que les insurgés anglophones en soit tenus pour responsables. Des fonctionnaires francophones dans la zone anglophones seront remplacés par des Anglophones afin que nous nous entretuions.

LIRE AUSSI: Attaque du domicile de Ngoh Ngoh: voici ce qui s’est réellement passé

Nous sommes excités de voir que vous êtes déterminés à vous unir, nous sommes attentifs, si vous voyons de la sincérité dans votre action, nous verrons dans quelle mesure vous apporter notre contribution pour que cette révolution aille de l’avant. Crois-moi, M.Akuroh, nous ferons face à une annihilation en tant que peuple si nous ne mettons pas ensemble toutes nos ressources.

Je joins à cette lettre 2 pièces : la lettre adressée au Chef de l’Etat par le Premier Ministre après l’audience que ce dernier a accordée vendredi dernier à Yaoundé à l’équipe de Facebook Incorporation conduite par Madame Haida Ndiaye et une autre lettre transmise par le directeur du cabinet du Premier Ministre au secrétaire général à la présidence au sujet d’un nouveau contrat signé vendredi 10 août dernier par le Gouvernement avec une autre agence américaine de lobbying au nom de Mercury Public Affairs d’un montant
de 100 000 USD par mois pour nous combattre.

Ces correspondances montrent à quel point le gouvernement veut user de
Facebook Incorporation et des cabinets de lobbying internationaux pour casser la révolution. Essaye de voir l’usage que tu peux en faire. Restez courageux !

traduit de l’anglais au français
par Michel Biem Tong, Web-journaliste

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter