Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 24Article 629977

Opinions of Wednesday, 24 November 2021

Auteur: Bertin Metsengue

Stade d'Olembé et menaces de la CAF: 'Patrice Motsepe joue avec le feu et le Vieux Lion'

Patrice Motsepe, président de la CAF Patrice Motsepe, président de la CAF

Alors que le groupe MAGGIL procède désormais au nettoyage du site devant abriter le match d'ouverture de la Can Cameroun 2021 , voici que la Confération africaine de Football-CAF saisit la COCAN pour lui indiquer que le match d'ouverture risquerait ne pas se jouer au prestigieux complexe d'Olembe. Les raisons évoquées sont assez légères et amènent les observateurs avertis de se demander à quoi joue la Caf ?

La saisine de la Caf datant du 17 Novembre releve plusieurs points parmis la dizaine qu'à travers les photos datant du 11 Novembre dernier les coins extérieurs du stade " semble sans progrès depuis ma visite du 22 Octobre
Actions attendues : Veuillez !

a) partager avec nous un plan de travail de l’entreprise chargée des travaux,
b) vous assurer que la clôture du périmètre extérieur sera installée avant le (10 décembre) et
c) constituer une équipe responsable de la gestion du stade et nous en présenter
l’organigramme.
2- Pelouses : le programme de maintenance des pelouses reste inconsistant à ce jour. Le site de
Bangou est impraticable, même pour des entrainements, et les travaux sont inachevés (cf annexe 2). Action entreprise : la CAF enverra cette semaine une équipe de maintenance pelouse professionnelle qui effectuera les travaux nécessaires.

3- Protocole COVID : nous sommes toujours dans l’attente d’un courrier des autorités sanitaires du pays nous indiquant les conditions posées par l’état camerounais à l’accueil de spectateurs au stade dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19 (nombre maximum de spectateurs, conditions d’entrées, règlessanitaires à respecter à l’intérieur du stade etc.). Sans cette base, la CAF ne peut préciser son propre dispositif, qui devra encore être validé par sa commission médicale et les équipes opérationnelles avant le début de la vente des billets....." peut on lire dans ce document à forte odeur de légèreté et d'inconsistence. Mais qui traduit la ferme intention d'humilier le peuple camerounais et son président Paul Biya.

Caf , quand on veut noyer le Chien on l'accuse de rage !
Dans l'histoire de la Can , jamais un match d'ouverture ne s'est joué dans un aussi beau stade. Mais la CAF tente de faire comprendre au monde entier que Ce somptueux stade n'est pas du genre à abriter le match d'ouverture de cette Can . Sur la base de vieilles photos des archives. Pour faire sérieux, elle utilise le verbe sembler qui traduit le manque de précision et de certitude. Mais pourquoi parler d'une situation dont on a pas la certitude ? De plus qui a transmis ces vieilles photos ? Autant de questions qui s'imposent.

Motsepe ne jouez pas avec le feu !
Depuis son accession à la présidence de la CAF . Le sud africain a déjà fait deux déplacements pour Yaoundé. Au premier déplacement, au lieu d'attendre d'être reçu par le premier sportif car , il faut le rappeler , le président de la Caf a rang de chef d'État, il s'est empressé de forcer la main au sultan Mbombo de Regretté Memoire . Semant l'embarras entre le chef de l'Etat et son ami de toujours . Il est revenu à la charge une seconde fois pensant avoir enfin son audience. Mais jusque là rien .

On peut donc croire au vu de cela que des actes totalement déphasés comme celui objet de ce post en est la conséquence. Le peuple camerounais maître de son destin et son President chef de l,Etat et premier Sportif ne cèdent pas au Chantage d'où qu'il vient . Ceux-ci sont d'ailleurs très remonté depuis le match inaugural de ce stade lors de la 4ème journée des éliminatoires du mondial Qatar 2022. Match au cours duquel la CAF et la FECAFOOT ont tout fait pour empêcher les camerounais d'aller exalter le beau joyau que leur President leur a offert sans raison.

Mais faisaient jouer les Lions Indomptables dans un stade boueux en côte d'ivoire quelques jours plus tard. Cet acte malheureux qui visait à susciter la colère des camerounais contre leur dirigeant à eu un effet contraire . Et donc aller jusqu'à vouloir humilier le peuple camerounais et son President aura des conséquences fâcheuses et irréversibles contre tous les commanditaires qui sont d'ailleurs bien connus. Malheur par qui le Cameroun doit être livré parce que vaudrait mieux qu'il ne soit pas né !

Des camerounais pactisent contre le Cameroun pour arriver à leurs fins . Ceux-ci veulent forcer la main au peuple camerounais et à son président de leur accorder une certaine crédibilité malgré leurs affres contre l'honneur du Cameroun et le football tout court. C'est eux qui instrumentalisent les institutions internationales en leur demandant de ne point faire jouer le match Fifa avec les spectateurs au stade Olembe alors que celui-ci avait préalablement été homologué.

C'est eux qui sont à l'origine des perturbations du championnat élite one , c'est eux qui font des rapports erronés sur l'État actuel du stade d'Olembe dans l'ultime but de créer le chaos dans le football camerounais et procéder au retrait de la CAN au Cameroun. Ils sont semblables aux terroristes Ambaboys qui sont prêts à mettre des explosifs au stade s'ils en avaient l'occasion. Ils sont bien connus.

Même Jesus Christ n'a pas pardonné la traîtrise de Judas. " malheur par qui le fils de l'homme doit être livré parce que vaudrait mieux qu'il ne soit pas né " parole à retrouver dans tous les récits de la passion de Jésus Christ . Ce n'est pas le peuple camerounais et président Paul Biya qui en feront le contraire.