Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 12Article 622873

Opinions of Tuesday, 12 October 2021

Auteur: Achille Mbembe

Sommet de Montpellier : la réponse d'Achille Mbembe à ses détracteurs

Achille Mbembe Achille Mbembe

Dans une tribune publiée il y a quelques heures, le prof Achille Mbembe, grand artisan du sommet Afrique-France de Montpellier. Critiqué sur les propositions qui ont été remises à Emmanuel Macron, Achille Mbembe répond que le rapport "compte plus de 150 pages et est le résultat d'un effort collectif".

Ci-dessous sa réponse aux critiques sur ls réseaux sociaux

"J'ai reçu des milliers de messages des uns et des autres. Trop nombreux pour que je puisse y répondre individuellement. Certains viennent des plus de 4000 qui avaient participe aux nombreux débats publics en Afrique du Sud, en Angola, au Kenya, au Nigeria, au Niger, au Burkina, au Mali, en Tunisie, en Cote d'Ivoire, au Sénégal et au Cameroun.

D'autres viennent des 3000 qui ont fait le déplacement a Montpellier. Et le gros du contingent vient justement de tous les autres qui ont suivi de près et la démarche, et l'événement lui-même.

Vous trouverez le rapport que j'ai formellement remis au Président Emmanuel Macron sur le site de l'Elysée. Lisons-le et discutons-en.

Il contient 13 propositions en réponse aux grands défis identifies dans l'analyse que développe le rapport lui-même.

Ce dernier compte plus de 150 pages et est le résultat d'un effort collectif.

Deux des propositions-phares, a savoir la mise en place d'un Fonds d'innovation pour la démocratie et la Maison de l'Afrique et des Diasporas vont faire l'objet d'une mise en œuvre sans délai.

La mission de préfiguration sera rapidement mise en place pour 'La Maison', et le travail concernant les autres propositions commencera sans délai.

Nombre d'entre vous ont été témoins des attaques y compris ad hominem qui ont été dirigées contre moi, mais aussi contre les brillants jeunes qui sont intervenus avec fermeté et dignité lors de la séance plénière a Montpellier.
Ne vous inquiétez pas du tout. Ne jouant pas dans la même Ligue, je ne lis rien de tout cela et ne suis, de toutes les façons, pas du genre a céder a l'intimidation.

Loin des sottises, débattons par contre du rapport et des propositions. Rivalisons sainement sur la scène des idées. C'est ainsi, et ainsi seulement, que l'Afrique s'en sortira.

En avant, donc!"