Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 08 21Article 445528

Opinions of Tuesday, 21 August 2018

Journaliste: Michel Biem Tong

Sérail: les policiers haussent le ton, Etoundi panique!


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Malaise au sein de la police nationale. Les hommes en tenue menacent de boycotter l'élection présidentielle du 7 octobre prochain. Ils dénoncent les mauvaises pratiques managériales du Délégué Général à la Sûreté Nationale, Martin Mbarga Nguele.

D'après une source proche de la DGSN, les policiers dénoncent le fait que depuis son arrivée à la tête de la police nationale, Martin Mbarga Nguele n'a habillé les différents corps et grades de la police qu'une seule fois: à son arrivée à la tête du corps en 2011. Depuis lors plus rien ; "les policiers sont obligés de s'habiller à leurs frais", confie une source policière qui a requis l'anonymat.

LIRE AUSSI: Révélations: confidences d’un agent secret de la DGSN sur l'ex-ministre MEBE NGO’O [Documents]

Pourtant, Un texte du président de la République signé en novembre 2012 prescrit que les policiers doivent être habillés chaque année aux frais de la DGSN. C'est le lieu de se poser la question de savoir où va le budget voté à l'Assemblée nationale chaque année pour habiller les flics? Martin Mbarga Nguele fut d'ailleurs interpellé sur cette question par les députés il y a quelques années mais il n'a pas voulu répondre.

L’Assemblée nationale n'a d'ailleurs initié aucune enquête parlementaire à propos malgré l'exhortation d'un collectif de policiers. En plus de l'habillement, les policiers se plaignent de la fréquence des révocations au sein de la police, des nominations sans prise en compte de la spécialité, du détournement des allocations dévolues aux policiers qui montent la garde dans les banques et établissements de micro-finance, etc.
Affaire à suivre

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter