Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 03 03Article 434439

Opinions of Saturday, 3 March 2018

Journaliste: Jean-Marie Vianny Nde Ngoh

Sérail: la victoire de Chantal Biya sur Belinga Eboutou, Mebe Ngo et Ange Angouing


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le clan des Nangas conduit par le SGPRC et soutenu par Chantal tient enfin sa revanche, quoi qu'on dise.

Lorsque Chantal avait réussi à décrotter Belinga d'Etoudi il y a 20 ans, ce dernier avait en retour réussi le tour de force, à l'insue de Chantal, d'emmener NGOH NGOH avec lui à New-York, en forçant la main de BIYA à signer la nomination de ce dernier.

Le fait pour BIYA de balancer NGOH NGOH à New-York sans en référer à Chantal avait d'ailleurs créé de vives tensions au sein du couple présidentiel.

Mais BIYA s'était expliqué en racontant à son épouse que Belinga refusait de partir à New-York parce qu'il s'estimait vieux et que seul le jeune NGOH NGOH pouvait lui permettre de bien travailler là-bas.

En réalité, il avait senti que le jeune loup allait lui piquer son poste de DDC, s'il ne l'emmenait à New-York, au grand dam de Chantal, courtcircuitée par la nomination surprise de NGOH NGOH et orchestrée par Tom dollars.

Et pour bien faire les choses, Belinga fera nommer son neveu Mebe Ngo'o au poste de DDC, poste que ce dernier tiendra au chaud jusqu'au retour de New-York de son oncle, qui pensera s'y être débarrassé de son rival nanga.

Mais très vite, Chantal ne s'en laissera pas compter et fera revenir NGOH NGOH... comme SGPRC, et la rivalité sera relancée de plus belle entre ce dernier et Belinga, épaulé par son neveu alors Mindef.

En emmenant NGOH NGOH à New-York, Belinga avait en fait privé ce dernier d'une ascension fulgurante, ce qui ne pouvait lui être évidemment pardonné. 13 ans de retard occasionné, ça laisse des traces et de la rancoeur.

La rivalité fut longue, parfois ouverte et même médiatisée à une époque, mais surtout sourde féroce et impitoyable ces dernières années.

Hier, Belinga est tombé quelque soit ce qui pourrait se passer ensuite et, il emporte dans sa chute son neveu tombé en disgrâce depuis, à cause du drame d'Eséka et de ses nombreuses autres frasques.

Dans leur sillage, ils entraînent Ange Angouing, l'impertinent qui, aveuglé par son outrecuidance, faisait semblant d'ignorer la proximité entre le SGPRC et le DG de l'ENAM, et qui misait naïvement sur un vieux cheval malade, fourbu et fatigué en tout cas, mal lui en a pris.

Bref, à l'ENAM, on peut célébrer cette victoire au champagne mais avec modération car Biya le vieux shérif, n'a pas encore tiré sa dernière balle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter