Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 16Article 628525

Opinions of Tuesday, 16 November 2021

Auteur: Zona Coker

Sérail: des activistes de la diaspora recrutés pour 'laver l'image' d'Amougou Belinga

C'est une initiative d'Aline Zomo Bem C'est une initiative d'Aline Zomo Bem

C'est l'essentiel des nouvelles révélations de l'activiste Zona Coker sur l'affaire des deux milliards de franc CFA perçus par Amougou Balinga de la part du ministre Louis Paul Motaze. Il précise que la Camerounaise Aline Zomo Bem, résidant en Europe, a recruté un groupe d'activistes très connus sur la toile afin de voler au secours du promoteur de la chaine de télévision Vision 4. Ceci bien évidemment contre une importante somme d'argent.

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l'intégralité des révélations

On comprend aujourd'hui que tous les soutiens et les mobilisations des Ekang et Bassa et Bamileke pour Amougou Belinga étaient pour l'argent. Le déballage continue sur les salaires impayés par Jean Pierre Amougou Belinga. Aline Zomo Bem nous informe qu'il n'y a pas qu'à son petit frère Patou que le Zomloa doit de l'argent, que elle aussi a mouillé le maillot pendant un an et mérite un bon salaire. Ayant vu au Zomloa un moyen de devenir millionnaire et de ne plus jamais travailler de sa vie, Aline a recruté toute une équipe, le frankyste Junior Zogo, le fédékalistes assistant des sudistes Laurent Beyene et l'assistante des franckiste victoria Vasquez Mvogo pour l'aider à selon ses propres dires, laver l'image du Zomloa. Elle a promis à ses assistants de leur donner leur part, quand elle sera grassement payée par le milliardaire. Pour moi, tout frankystes ou fédékalistes sérieux ne peut s'associer à Amougou Belinga qui est l'ennemi des frankystes et associés à Motaze qui finance le Bamipower. Bref, Aline Zomo-Bem nous apprend aussi que Lolo Fodja a été payé pour faire le même boulot de lavage d'image du Zomloa, une somme dérisoire pour le travail énorme que la Bamipower a abattu.

Ce qui énerve encore plus Aline Zomo-Bem, est le fait que Bruno Bidjang qui gère tout ce qui concerne son patron Amougou Belinga a préféré donner au bassa Amer Kmer 20 millions de francs cfa pour que ce dernier organise une manifestation à paris pour le Zomloa, alors qu'il devait privilégier elle la Bulu du même village que lui. On comprend mieux la mobilisation appelée par banderas avec l'association de coach bonobo à laquelle avait aussi assisté Chantal Ayissi qui a elle-même recruté la Bamipower Lolo Fodja. Comme d'habitude, le milliardaire au lieu de changer sa façon de faire, a préféré gérer ses affaires comme au village dans un mélange de genre mafioso. Malheureusement, il a été mauvais payeur envers certains opportunistes et ça le rattrape aujourd'hui. Aline Zomo-Bem envoie donc un message à Zomloa pour lui dire que le travail n'est pas fini. S'il ne les paye pas pour le travail qu'elle, Junior Zogo et victoria Vasquez et Laurent Beyeme ont fait pour lui sur les réseaux sociaux, ses ennemis vont rouvrir ses sales dossiers. Un chantage à peine dévoilé. C'est à dire que le peuple Beti a tellement fragilisé Amougou Belinga qu'il a été exposé aux loups. Mal entouré, c'est tout le monde qui veut aller récupérer sa part dans les milliards de Louis Paul motaze. Pourquoi Aline Zomo-Bem ne va-t-elle pas demander l'argent directement à son frère ou oncle du Dja-et-Lobo Motaze assis sur l'argent du contribuable avec lequel il fait ce qu'il veut. L'homme Beti est visiblement la proie facile. S'il n'obéit pas on menace à coups de chantage, d'ultimatum et de diffamation.

Comme vous le voyez, le même journal Essingan qui a titré traque au faciès aujourd'hui est le même qui a mis à sa une, Youssoufa Bassirou le nordiste franckyste qui faisait le déballage sur son ancien mentor jean pierre Amougou Belinga. Le titre du journal accompagnant le lanceur d'alerte disait ceci: le septentrion est disposé à choisir un successeur venant du grand-sud. Eh oui, Essingan comme je le disais ce matin est un média franckyste comme Bnews. Il ne met pas jean pierre Amougou Belinga en couverture par amour pour lui mais pour défendre les sudistes éclaboussés dans l'affaire du financement de vision 4 et du blanchiment d'argent à travers les multiples affaires de ce dernier. C'est Belinga lui-même qui veut qu'on le mange cru; son nom traîne partout et n'importe où. Son malheur peut venir de n'importe qui. Comment un grand homme d'affaire peut se mélanger à tous ces gens. L'homme Beti de mon enfance avait beaucoup de noblesse, de classe et de dignité en lui. Il se faisait respecter par son mode de vie, ses fréquentations et ses valeurs. Qu'est-ce que les choses ont bien changé en 39 ans.

Comme si avoir pour détracteurs les franckystes, et le Bamipower de son financier Motaze n'était pas déjà assez, le voilà qui s'encombre aussi avec la bas grise, les patriotes opportunistes, les bozayeurs, les prostitués, les waka, les clasheurs et les insulteurs de la toile qui n'ont pas déjà eux-mêmes une bonne image pour laver la sienne. . Franchement jean pierre Amougou Belinga, où est le sérieux là-dedans ? Est-ce si compliqué que ça de s'entourer des hommes et femmes intelligents, qualifiés et de bonnes moralité de sa communauté pour faire un bon travail de communication autour de toi en les payant comme il se doit. Je sens qu'on n'a pas encore fini de parler de cette affaire. Je comprends finalement que les clash Ayissi-Flore de Lille, Flore-Zomo, Ayissi-Zomo-Bem, Ayissi-Ayissi Lolo-Ekang et Mvogo-Ayissi étaient sûrement motivés par la course aux millions du Zomloa des Zomloa milliardaire. Mais quelle vie.! ABIM TE !