Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 11 03Article 626599

Opinions of Wednesday, 3 November 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Rencontre de Canada: ces actes qui ont trahi Agbor Balla &Co, soutiens du régime Biya

C'est de la malhonnêteté intellectuelle dans un but partisan. C'est de la malhonnêteté intellectuelle dans un but partisan.

Ayah Paul Abine, le fils du juriste anglophone, au ,nom de la fondation, a participé à la rencontre entre les acteurs de la crise au NOSO. Il s'en est sorti fier déclarant que les négociations de Toronto constituent un grand pas dans la résolutuon de la crise. Tapang Ivo qui n'est pas d'accord avec cette sortie lui rappelle une pareille rencontre qui s'est déroulée en 1951 et qui n'a pas pu résolu les différents entre le régime Biya et les autorités locales anglophones.



J'ai lu un message d'Ayah Paul Abine déclarant que la retraite canadienne avec les fédéralistes était un grand geste. L'intellectuel a ensuite posté cette image ci-jointe comme une grande similitude de la conférence de 1961. Maintenant, laissez-moi vous expliquer pourquoi Ayah Paul a trébuché intellectuellement :

1. Sur cette photo, vous liriez « Vivre Le Cameroun Unifie. » Est-ce ce que nous devrions promouvoir ou citer comme un bel exemple dans notre vague actuelle de renverser la table de 1961 qui nous a plongés dans un seul Cameroun ? C'est de la malhonnêteté intellectuelle dans un but partisan.

2.2.2.2.2. La même photo dit : « Comme c'est agréable de rencontrer nos frères. Agbor Balla, Esther, Fonki et le reste des camerounais assermentés sont-ils nos « frères ? ” Ce sont nos voisins, pas des frères. Ces voisins ont créé des actes de violence et de génocide en Ambazonie en soutenant le même drapeau porté par leurs militaires pour tuer les ambazoniens voisins. Ayah est intellectuellement malhonnête ici.

3. Si nous pensons encore débattre avec nos voisins aujourd'hui - après avoir perdu plus de 20 000 vies, alors nous ne savons pas pourquoi nous nous battons. Fini les jours des débats. Ces adultes ont décidé d'aimer le Cameroun. Ils ne sont pas des apprenants lents. De même, d'autres adultes Ambazonia comme Nsoh Foncha, Nick Santos, etc. , nous ont quittés pour rejoindre le Cameroun. Ils ne sont pas non plus des apprenants lents.

Je suggère que nous devrions être prudents en citant des exemples qui ouvrent des plaies fermées. Nous devrions être fidèles à notre intellect. Ce n'est pas en justifiant avec Ayah Foundation assister au CND avec les fédéralistes/syndicalistes que cela nous rendrait plus sages.