Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2018 02 14Article 433153

Opinions of Wednesday, 14 February 2018

Journaliste: Michel Biem Tong

Que Paul Biya rende son indépendance à la partie anglophone


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Comme je l’ai toujours dit et je le répète, le Southern Cameroon n’a jamais été une région du Cameroun et la République du Cameroun (l’ex- Cameroun oriental sous mandat français) occupe illégalement ce territoire. En le partitionnant en deux régions (nord-ouest et sud-ouest) en août 1983, Paul Biya a commis une forfaiture juridique énorme.

Les Camerounais francophones qui se cachent derrière la colonisation allemande pour considérer le Southern Cameroon comme une région du Cameroun doivent retenir ceci une bonne fois pour toute. Après la défaite de l’Allemagne à la première guerre mondiale, le secrétaire des colonies de l’Angleterre, Alfred Milner et son homologue français Henri Simon ont signé en 1917 les accords Simon-Milner portant sur le partage du Cameroun sous-protectorat allemand.

Lors de la signature du traité de Versailles en 1919, l’Allemagne a reconnu ce tracé des frontières et le territoire camerounais a été officiellement abandonné à la France et à l’Angleterre. Le Cameroun a donc été placé sous mandat de la SDN puis sous tutelle de de l’ONU confié à la France et à l’Angleterre.
Le 21 avril 1961, une résolution 1608 des Nations Unies est votée. C’est elle qui accorde l’indépendance au Cameroun sous domination anglaise (l’actuel région anglophone et une bonne partie aux dimensions de cette dernière qui s’étend jusqu’à l’Extrême-Nord du Cameroun).

Si cette résolution a prescrit que le Northern Cameroon acquiert son indépendance en se rattachant au Nigéria comme une province de ce dernier, tel n’est pas le cas du Southern Cameroon qui, faut-il le rappeler, était avant le 1er octobre 1960 considéré comme une partie de la région Est du Nigéria.

La résolution 1608 prescrit que le Southern Cameroon se rattache au Cameroun pour obtenir son indépendance. Mais que la République du Cameroun et le Southern Cameroon concluent un accord pour la création d’un Etat fédéral.

En effet, le vote de la résolution onusienne s’est fait en 3 étapes : -fin des accords de tutelle (50 oui, 6 non, 12 abstentions)-l’indépendance et la fixation de la date (50 oui, 6 non, 12 abstentions)- un « traité de l’Union » en vue de la création d’un Etat fédéral (51 oui, 21 non, 6 abstentions).
Mais non seulement, ce traité de l’Union n’a jamais été signé entre la République du Cameroun et le Southern Cameroon mais aussi la constitution fédérale du 1er septembre 1961 taillée à la mesure d’Amadou Ahidjo a été violée par ce dernier lorsqu’il a organisé le référendum de 1972 sur l’Etat unitaire.

Le Southern Cameroon (l’actuelle région anglophone) peut donc juridiquement se considérer jusqu'à ce jour comme un territoire sous tutelle de l’ONU, la résolution 1608 ayant été violée par la République du Cameroun. Une tutelle assurée non plus par l'Angleterre mais par la République du Cameroun qui y a déployé sa police, sa gendarmerie, son armée, son administration territoriale.

D’où le combat pour l’indépendance du Southern Cameroon non plus pour se rattacher à la République du Cameroun en vue d'un Etat fédéral mais pour acquérir sa souveraineté en tant qu’Etat d’ « Ambazonie ». Paul Biya doit donc accorder son indépendance au Southern Cameroon qui n’a jamais été une région du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter