Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2017 09 12Article 420880

Opinions of Tuesday, 12 September 2017

Journaliste: via page facebook Boris Bertolt

Pratiques mystiques du DG de la CNPS [Témoignages]

Le DG de la CNPS Mekulu Mvendo fait l’objet depuis plusieurs jours de critiques acerbes de la presse et de quelques employés de la CNPS. Ces derniers auraient rédigé un mémo dans lequel ils dénoncent certaines pratiquent de leur responsable qu’ils jugent « inconcevables ».

Ci-dessous un extrait du document :

Ce que les employés de la CNPS pensent de Mekulu Mvendo (suite du mémo)

a) Sur le plan mystico-religieux :

La CNPS est devenue le temple de la rose-croix et les gadgets fabriqués pour célébrer le cinquantième anniversaire sont truffés des figurines de la rose-croix.

Regardez le pagne confectionné avec les losanges, carrés, , cercles et autres pentagrammes et sociogrammes que le personnel est tenu de porter alors qu’en même temps, il leur avait été strictement interdit de citer des versets bibliques ou coraniques dans leurs correspondances ; déjà, une large campagne est menée dans cette société pour contraindre le personnel à adhérer à cette secte. On commence par vous inviter à une réunion dit-on du Rotary ou une consultation chez un soi-disant psy. La promotion qui dépend exclusivement de Mme Assim, chef de projet, est dorénavant fonction du niveau de votre engagement dans cette secte.

b) Sur le plan technico-administratif

• A la CNPS, l’ordre protocolaire prévu devrait être le DG, le DGA, l’AC, les CT, les directeurs, les sous-directeurs, les chefs de service, les chefs de bureaux et enfin le personnel sans poste de responsabilité. Malheureusement, cet ordre a été modifié par MAO qui a crée le poste de chef de projet où il a désigné sa concubine.

Le nouvel ordre protocolaire est devenu : le DG, le chef de projet, le DGA, certains CT, certains directeurs, certains sous-directeurs, certains chefs de service, certains chefs de bureaux, certains gestionnaires de compte et enfin le personnel sans poste de responsabilité. A noter que le poste d’AC a disparu et de nouveaux postes de gestionnaires de comptes qui ne correspondent à rien, sont créés.

• MAO a tellement chamboulé l’organigramme de cet organisme au point où personne ne s’y retrouve ; en plus de la disparition de l’AC, les missions de chaque direction ne sont pas clairement définies. Les directions techniques chargées d’appliquer les missions institutionnelles de l’organisme ont disparu ou ont été fusionnées au profit des directions adjacentes devenues principales.

• Le pouvoir de nomination donné au DG est tellement étendu qu’il en use et abuse ;

c) Sur le plan financier
:
• L’AC n’est pas informé de toutes les recettes de l’organisme, certains comptes lui étant cachés ;

• Certaines dépenses non justifiées rejetées par l’AC sont exécutées dans des centres ;

• Certains directeurs ou assimilés qui disposent des délégations de signature pour des dépenses aux montants excessivement élevés, dans le seul but d’éviter le contrôle de l’AC,, cas de Mmes Ejangue à l’hôpital de la CNPS, Eteme au centre de Yaoundé-hippodrome et de Mrs Tagny Bianyor et Nkoumou respectivement aux centres de Hippodrome et de Bonanjo.

En définitive, lorsque vous tenez compte de ce que d’une part, les dépenses justifiéesnotamment:

- la dette sociale chiffrée à plusieurs milliards n’est pas payée ;

- la part patronale dans la retraite complémentairechiffrée aussi à plusieurs milliards n’est pas payée ;

- les primes du personnel sont confisquées ;

- les droits à pension réellement dus de certains clients chiffrés à quelques milliards ne sont pas payés pour des motifs fallacieux,

- les droits à allocations et prestations familiales de certains agents de l’Etat sont gelés ;

- les droits découlant de nombreux dossiers de prestations sociales archivés à tort et évalués à des milliards de francs, ne sont pas payés ;

Et que d’autre part, les recettes notamment:

- Les cotisations sociales des branches des pensions qui constituent plus de 50% des recettes techniques, sont passées de 7 à 8,4%, soit plus de 20% d’augmentation ;

- Les plafonds des cotisations sociales des branches des prestations familiales et des pensions sont passés de 300.000 francs à 750.000 francs, ce qui entraine un taux d’augmentation des cotisations de l’ordre de 30% ;
- Les cotisations sociales de l’assurance volontaire dans la branche des pensions ont augmenté considérablement
;

Il va de soi que les comptes de la CNPS ne peuvent présenter que des résultats satisfaisants voire « exceptionnels » ; faudrait encore expliquer au public ce qu’on met dans « exceptionnels ».

A ces résultats dits exceptionnels, on était en droit à s’attendre à une certaine sérénité dans cette société mais, loin de là, on convoque des conseils d’administration extraordinaires pour se pencher sur des soi-disant prétendus projets d’investissement.

Quelle était vraiment l’urgence au moment où le CONSUPE s’interroge sur les nombreuses fautes de gestion et de détournement ayant cours dans ce temple? Comment comprendre qu’un DG qui clame haut et fort être capable de payer en une seule fois, jusqu’à 24 mois de prestations cumulées, n’a même pas été capable de payer en 2016 (début août et début décembre) 2 mois cumulés de prestations aux pensionnés et crédirentiers comme cela a été le cas au cours des années 2012 à 2015 du temps où existait encore la direction des prestations et les calendriers des retraités de ces années font foi.

Donc, ne soyons pas surpris d’apprendre demain que cette boite à « résultats dits exceptionnels » a fait faillite au profit de quelques-uns de ses dirigeants dont les soldes des comptes présentent aujourd’hui des montants à 9 voire 10 chiffres. En tout cas, le retrait des passeports d’une dizaine de responsables de cet organisme prouve tout simplement qu’il y a anguille sous roche et il revient à tout le personnel de la CNPS de se réveiller pour la manifestation de la vérité.

De même, tous les travailleurs de quelques établissements financiers que ce soit, sont tenus de dénoncer les avoirs faramineux des responsables de la CNPS ou de leurs proches car si cet organisme disparait, adieu votre retraite.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter