Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 10 31Article 625951

Opinions of Sunday, 31 October 2021

Auteur: Arlette Framboise Doumbe Ding

Présidentielle 2025 : le RDPC déjà accusé de fraude

Le RDPC déjà accusé de fraude Le RDPC déjà accusé de fraude

Les Camerounais sont encore loin de la prochaine élection présidentielle cependant selon l’analyse de la bloggeuse Arlette Framboise Doumbe Ding, le RDPC a déjà mis en branle ‘la machine à fraude’.

La fanfaronnade des communicants du rdpc les écartent de ce que les Camerounais attendent aujourd'hui. Pour préparer les fraudes électorales futures, les communicants du rdpc sans produire aucun élément de preuve "décrètent" que le Rdpc compte 4 millions de militants et oublient d'ailleurs l'essentiel.

Car le plus important en démocratie n'est pas de nous dire combien de militants vous avez. Le plus important c'est que le système électoral soit le fruit d'un consensus et que les élections soient transparentes, justes et équitables .
Où en sommes nous avec la mise en place d'un système électoral consensuel indispensable à l'expression de la démocratie authentique au Cameroun ? Voilà ce qui intéressent les Camerounais aujourd'hui. D'autant plus que seul un système électoral consensuel peut renseigner objectivement sur le poids réel de chaque parti politique. Nous dire combien de militants compte le rdpc alors que tout le monde attend la mise en place des fondations d'une véritable démocratie au Cameroun c'est être hors sujet. Un hors sujet qui cependant n'est pas anodin. Il trahit simplement la volonté du régime de demeurer dans les fraudes.
Quel est donc ce pays où tout se décrète ?

On décrète qu'on est le plus fort . Mais on refuse d'affronter son adversaire dans des élections honnêtes. Pire, on emprisonne arbitrairement ses adversaires alors qu'on prétend être le plus fort.

On décrète que le Cameroun est une démocratie et on s'oppose paradoxalement au déploiement des opposants et aux élections honnêtes.

Messieurs les communicants du rdpc, l'oppression de la dictature est déjà suffisamment éprouvante pour le peuple pour que vous en rajoutiez l'oppression d'une fanfaronnade de mauvais goût. Arrêtez ça.

Quand le Cameroun sera une démocratie, personne n'aura besoin de votre concours pour savoir combien de militants compte le rdpc ou tout autre parti politique.